Ouverture d’une session de réflexion du comité des directeurs généraux des instituts...

Ouverture d’une session de réflexion du comité des directeurs généraux des instituts nationaux d’Afrique à Grand-Bassam

34
SHARE

La Ministre du plan et du développement, Kaba Nialé, a procédé à l’ouverture ce mercredi 30 novembre à la dixième session du comité des Directeurs Généraux de Statistique (CoDGs) de l’Union Africaine et la cinquième session de la commission Statistique pour l’Afrique ( Stat-com Afrique V) de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

Ouvert sous le thème >, cette réunion va permettre d’examiner l’état de la production des statistiques économiques en Afrique, ainsi que les difficultés qui s’y rattachent, et de faire le point des actions entreprises sur le continent pour moderniser les statistiques officielles en appui au programme 2030 et à l’agenda 2063. En effet, depuis quelques années, les États Africains ont entrepris un processus d’intégration. Ce qui necessite l’usage de données statistiques harmonisées, fiables et comparables dans tous les domaines d’activités de la vie politique, sociale, économique et culturelle.
La Ministre du Plan et du Développement, a rappelé l’importance de l’information statistique comme outil privilégié et incontournable dans le processus d’intégration régionale et continentale. Selon elle la création des unités de statistiques au sein de l’Union Africaine en 2005, et bien d’autres, au sein de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), du Centre Africain de la Statistique (CSA) etc sont des efforts à encourager. Ainsi, en rappelant tous ces efforts, Kaba Nialé entend attirer l’attention des participants sur la qualité de leurs travaux pour la mise en oeuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063. À en croire la ministre du Plan et du Développement, ce programme devrait permettre à l’Afrique de s’affranchir du sous-développement et de prendre la voie d’un nouveau bien-être économique, social et culturel pour ses habitants.

Cette journée a été marquée, les travaux en pleniere présidé par le directeur général de l’Institut Nationale de Statistique (INS), Douffu N’Guessan, devrait déboucher sur des résolutions pour les ressources d’accompagnement de la production de statistiques et sur l’harmonisation des statistiques en Afrique.

Cette rencontre qui se tient depuis le 28 novembre à Grand-Bassam réunit en plus des directeurs généraux, des officiers nationaux de statistique, des responsables des services ou départements concernés des communautés économiques régionales, des partenaires de developpement.

C.K

abidjan.net

Commentaires

commentaires