La Côte d’Ivoire annulera 300 000 tonnes de contrats de cacao

La Côte d’Ivoire annulera 300 000 tonnes de contrats de cacao

181
SHARE

Le Conseil du café et du cacao de la Côte d'Ivoire (CCC) prévoit d'annuler environ 300 000 tonnes de contrats d'exportation de cacao qui sont sur le point d’être en défaut et de les revendre, ont indiqué mardi le CCC et le Ministère des Finances.

« Le Conseil a analysé toutes les options et les possibilités mais a décidé d'annuler quelques 300 000 tonnes de contrats potentiellement en défaut et de les remettre sur le marché en tant que contrats internationaux », a déclaré la source du Ministère des Finances.

L'annulation prévue concerne principalement les volumes achetés l'an dernier par des exportateurs locaux qui n'ont pas réussi à sécuriser les prix auprès des contreparties et ont ensuite vu leurs contrats devenir non rentables lorsque les prix mondiaux ont chuté.

On s'attend à ce que ces contrats soient beaucoup moins élevés compte tenu des niveaux de prix actuels lorsqu'ils sont revendus par le système de vente à terme de la messagerie duCCC.

«Les pertes potentielles sur ces annulations de contrats sont estimées à environ 350 francs CFA par kilogramme, soit environ 105 milliards de francs CFA (170,81 millions de dollars)», a déclaré un responsable du CCC, qui a demandé de ne pas être nommé.

Les exportateurs qui voient leurs contrats annulés paieront une pénalité de 10 francs CFA le kilo, a indiqué la source du Ministère des Finances, ajoutant que d'autres sanctions contre les entreprises suivraient.

Le CCC n'a pas répondu à une demande de commentaires.

L'organisme de réglementation avait nié en Septembre qu'il existait un plan semblable pour annuler les contrats à risque de défaut en ce moment-là.

Les exportateurs internationaux ont reproché mardi au CCC le fait d’avoir permis aux entreprises locales de contourner les règles qui exigent le paiement d'un dépôt et la preuve d'un contrat avec une contrepartie, leur permettant effectivement d’éviter de couvrir leur achats de la messagerie.

«Aujourd'hui, il y a entre 200 000 et 300 000 tonnes de contrats pour la récolte principale 2016/17 pour laquelle aucun paiement de dépôt n'a été demandé», a déclaré un exportateur.

(1 $ = 614,7100 francs CFA)


Source : Africatime CI

Africatime CI

Commentaires

commentaires