Bondoukou: les producteurs, maillon faible de l’anacarde

Bondoukou: les producteurs, maillon faible de l’anacarde

33
SHARE

Une forte délégation de la Fédération nationale des producteurs d’anacarde de Cote d’Ivoire (FENAPACI) a sillonné le département de Bondoukou, récemment, pour échanger avec les acteurs de la filière anacarde de la région. Au cours du point de presse, à l’hôtel Marhaba, pour faire le bilan de la tournée, le président du conseil d’administration Bamba Adama s’est dit satisfait de ses rencontres avec les autorités coutumières et les responsables de l’Union générale des sociétés coopératives des producteurs agricoles du Gontougo (UGESCOPAG). «Nous avons besoin du soutien des producteurs de Bondoukou. Cette région occupe une place de choix dans la production de la noix de cajou dans notre pays», a signifié Coulibaly Salif, directeur général de la FENAPACI.

La mission de la FENAPACI est de former une fédération de producteurs très forte afin de défendre les intérêts des 300.000 producteurs d’anacarde du pays. La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial d’anacarde. Cependant, les producteurs ivoiriens sont le maillon faible de la chaine : producteurs, acheteurs, transformateurs et exportateurs. Pour améliorer la position du producteur dans cette chaine, la FENAPACI appelle à la cohésion et la solidarité de tous les producteurs de Côte d’Ivoire au sein de la fédération. «C’est ensemble que nous serons plus forts pour permettre aux producteurs de bénéficier du fruit de leur labeur», a indiqué Bamba Adama. Après l’étape de l’union de tous les producteurs autour de la FENAPACI, il entend avoir le soutien de tous les acteurs de la filière anacarde pour diriger l’interprofession.

SKB

abidjan.net

Commentaires

commentaires