Home Culture Côte d’Ivoire: Abidjan crée son «Fashion week» pour valoriser la mode...

Côte d’Ivoire: Abidjan crée son «Fashion week» pour valoriser la mode textile-habillement

87
SHARE

Roger Bango  au milieu (ph) 

© koaci.com – Vendredi 03 Février 2017 –A l’image de Dakar Fashion week, Abidjan ivoire Fashion week a vu le jour. La première édition de ce salon professionnel international de la mode en Côte d’Ivoire se tiendra du 10 au 12 mai prochain avec pour thème «Quelle actions vers l’exportation du textile-habillement made in Côte d’Ivoire »


Le lancement officiel de cette plateforme de rencontre des acteurs et décideurs de la mode à l’échelle mondiale a eu lieu dans la soirée d’hier à Abidjan.


Selon l’organisateur de cette vitrine du prêt à porter africain, Roger Bango, l’objectif principal est de réunir les acteurs et les professionnels de la mode y compris le grand public sur trois jours dédiés à la mode d’horizons divers.

«Il s’agit de formaliser une plateforme de dialogue public privé, relative aux opportunités de la filière mode textile-habillement en terme d’innovation, de créations d’emplois, tout en impulsant la dynamique industrielle sur ce secteur pour l’exportation et l’accès au marché international, » a-t-il précisé.

A travers ce salon, Roger Bango veut réaffirmer l’importance du textile-habillement dans le développement économique de l’Afrique de l’ouest en particulier de la Côte d’Ivoire et attirer les investisseurs étrangers en Afrique de l’ouest.

Abidjan ivoire Fashion week a pour vision selon le commissaire général du salon, Alexandra Balou de rendre compétitif le prêt à porter ivoirien voire ouest africain et de demeurer le pivot du développement du secteur textile-habillement en Côte d’Ivoire tout en professionnalisant le secteur de la mode.

Le salon a enfin pour rôle d’impulser la dynamique industrielle du secteur de la mode afin d’être la vitrine et la plaque tournante de la mode et du prêt à porter made in Africa, comme l’a rappelé la commissaire générale.

Le Directeur général adjoint de l’APEX-CI, Gérard Amangoua a reconnu que le métier textile-habillement a besoin d’être soutenu et pris au sérieux par le Gouvernement et les bailleurs de fonds.

Il souhaite enfin, que les anciens soient au devant des jeunes pour l’organisation du secteur.

Wassimagnon, Abidjan 


Source : Koaci

Koaci