Home Sports Zézéto, sur les traces de Jean Marc Guillou

Zézéto, sur les traces de Jean Marc Guillou

Faire de la formation un crédo et aider la Côte d’Ivoire à installer une nouvelle pépinière de talents. C’est la nouvelle ambition de Zézéto. L’ex-international ivoirien passé par l’Académie de l’ASEC a mis sur pied un centre de formation portant son nom.

« Donner à mes jeunes frères ce que j’ai reçu ». Une maxime qui soutient l’action de Zézéto. Sous la canicule de la capitale économique de Côte d’Ivoire, l’ex-attaquant vedette de l’ASEC Mimosas donne des cours de foot à de jeunes amoureux, qui veulent suivre ses traces, et aller plus haut. Sous fonds propres et sur la pelouse de la caserne militaire d’Akouédo, Zézéto communique sa passion à des arbustes âgés de 10 à 13 ans. Un peu comme se fut le cas, il y a plus de 25 ans. Lui sur les terrains de Sol Béni, sous la houlette de Jean Marc Guillou, père de tous les “Académiciens“.

A “Zézéto Foot School“, centre de formation créé depuis 3 mois à peine, c’est lui le boss. La science du foot apprise et mise en application sur les terrains africains et européens, il la met à la disposition de jeunes détectés après une large tournée dans la capitale. Dans un futur proche, ce sera autour de la périphérie abidjanaise et de l’intérieur du pays. « J’ai la possibilité d’avoir un site à Agboville. Il me faudra visiter les installations avant de me décider ». L’ambition est grande et la mission sonne comme un héritage. « J’espère suivre les traces de Jean Marc Guillou, tout simplement parce que c’est la bonne école », nous a-t-il confié.

“Passer mes diplômes pour devenir entraîneur“

Si pour l’instant, sa seule expérience du terrain lui permet d’entretenir le physique et la technique de “ses“ gamins, Zézéto entend professionnaliser son travail. Cela passe par l’obtention d’un diplôme. « Je vais passer mes diplômes pour devenir un entraîneur. Même si c’est vrai que je dirige aisément les entraînements avec mon expérience. Je m’y connais quand même », a-t-il indiqué avec le sourire. Là où il se connait peu, c’est forcément l’accompagnement d’un tel projet. S’il a la garantie du soutien de son mentor, “Zézéto Foot School“, est à « la recherche de partenariats avec des clubs en Europe mais aussi de sponsors pour accompagner ce projet » auquel il croit fermement.

Patrick GUITEY

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook