Home Sports Une entame toute froide

Une entame toute froide

40

L’équipe nationale de Côte d’Ivoire pour son premier match a donné un spectacle qui a laissé transparaitre quelques insuffisances face une équipe namibienne sans complexe, disciplinée tactiquement et physiquement solide.

Sans grande étoile apparente, la Côte d’Ivoire qui semblait pouvoir prendre le match à son compte avait de la peine dans l’enchainement des actions. Une marque de fabrique qui s’est vite envolée avec les certitudes du match amical face au Soudan. Une aubaine pour la Namibie recroquevillée.

En panne en termes de rapidité d’exécution collective, la Côte d’Ivoire aurait pu s’appuyer sur les coups d’accélérateur de Fonsinho. Les clés offensives des Eléphants entre les jambes, le cadet de Gervinho s’est montré en deçà des attentes, affichant un physique trop court pour faire la différence. Ajouté à son manque d’expérience de ce niveau de compétition, Fonsinho et Togui Mel n’ont pas souvent été mis dans les bonnes conditions par un milieu de terrain en panne de créativité, et trop vite privé de Zouzoua Pacôme, sorti dès la première demi-heure de jeu sur blessure. Après le forfait d’Inza Diabaté. De quoi donner froid au staff de la Côte d’Ivoire.

Une défaite dans les derniers instants qui pourrait entamer le moral des troupes de Kamara Ibrahim, qui selon les dernières nouvelles, n’a pas fini de compter ses blessés. Un cas de figure identique à la campagne de la CAN 2013 des cadets mais aussi à celle du CHAN 2016. Et pourtant, malgré la victoire de la Zambie, prochain adversaire des Eléphants, l’espoir reste de mise. Puisque la Côte d’Ivoire, loin des conclusions hâtives, garde, comme l’Ouganda,  intactes ses chances de qualification dans un groupe B qui reste chaud, mais où l’erreur n’est plus permise pour des Eléphants dos au mur.

Guy Evrard SOTY

Envoyé spécial à Marrakech

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire. Ivoire times n’est pas l’auteur  de cet article.