Home Sports Taekwondo à Muju (Corée du sud): Les Ivoiriens à la peine

Taekwondo à Muju (Corée du sud): Les Ivoiriens à la peine

63
SHARE

Les 23èmes championnats du monde de Taekwondo qui ont démarré le 24 juin 2017, à Muju en Corée du Sud s’achève le vendredi prochain. La Côte d’Ivoire participe à cette compétition majeure pour la course aux Jeux Olympiques de 2020. 13 taekwondo’ins défendent les couleurs du pays. Depuis le coup d’envoi, les tireurs ivoiriens sont à la peine. Les poulains de Me Tadjou Attada n’ont pour l’instant pas pris la mesure de cette compétition. Les treize premiers athlètes entrés en lice, dont Firmin Zokou, Koné Mamina, le capitaine Gbané Seydou … ont tous été battus avant le stade des quarts de finale. Les réalités du championnat du monde s’avèrent difficile pour les Ivoiriens. Ruth Gbagbi, Banassa Diomandé et Kobenan Georges Gbané Abdoulaye et Cheick Cissé Sallah sont désormais les espoirs de médailles pour la Côte d’Ivoire. Ruth Gbagbi, Banassa Diomandé et Kobenan Georges étaient sur le tatami dans la nuit du 28 au 29 juin 2017. Gbané Abdoulaye et Cheick Cissé Sallah sont attendus, aujourd’hui (dans le la nuit du 29 au 30 juin 2017). Pour rappel, le championnat du monde 2017, classé G12 au niveau de la World Taekwondo rapporte au vainqueur d’une médaille d’or dans sa catégorie, et 120 points dans la course à la qualification des Jeux Olympiques de 2020.

Ange K

Source : abidjan.net