Home Sports Seri Jean-Michael à Fulham, l’ASEC et l’Africa y gagnent

Seri Jean-Michael à Fulham, l’ASEC et l’Africa y gagnent

403

Transféré à Fulham contre une somme de 22,925 milliards, le Seri Jean-Michael ne donne pas le sourire qu’à l’OGC Nice. En Côte d’Ivoire, l’ASEC et l’Africa se frotte déjà les mains.

Impliqué dans la formation du milieu ivoirien de 26 ans, l’Africa Sports se remplira les poches grâce à ce transfert et  percevra 200 millions de Fcfa d’indemnités pour la contribution solidarité.

En effet comme le stipule la FIFA, « si un joueur professionnel est transféré alors qu’il est sous contrat, 5% de toute indemnité payée au club précédent, à l’exception de l’indemnité de formation, seront déduits du montant total de cette indemnité et distribués par le nouveau club à titre de contribution de solidarité au(x) club(s) ayant pris part à la formation et à l’éducation du joueur. Cette contribution de solidarité reflètera le nombre d’années (au prorata s’il s’agit de moins d’une année) durant lesquelles il était enregistré dans chacun des clubs entre les saisons de son 12e et de son 23e anniversaires ».

Outre l’Africa Sports, l’ASEC Mimosas et le centre Cyril Domoraud, qui ont aussi contribué à la formation du milieu ivoirien,  percevront également une indemnité pas encore connue. Mais il est certain que les deux écuries éburnéennes renfloueront leurs caisses en vue de la préparation de la saison qui s’annonce. Mais le plus heureux demeure le premier concerné. Passé de la Ligue 1 à la Premier League, Seri qui lui percevra un salaire 5 fois supérieur à celui qu’il percevait à Nice soit 3.5 milliards par an. Si le choix est sportif il est tout autant financier pour le camp “Mika“.

Stéphane DATHE

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook