Home Sports Les Aiglons en zone de turbulence déjà !

Les Aiglons en zone de turbulence déjà !

22

A l’Africa, rien ne se passe ailleurs. Une singularité qui fut la force d’un club qui ne sourit que de son passé à présent. Une nostalgie qui prend sa source dans ses balbutiements du moment. Et les nouveaux événements au cœur de la maison vert et rouge ne laissent personne indifférent. Même si le paysage sportif ivoirien semble habitué à cette turbulence dans le nid des Aiglons.

La valse des entraîneurs. La nouvelle série à laquelle l’Africa a abonné ses fans. Ce qu’il en reste. A chaque saison, ses fracassants rebondissements. Et c’est le banc qui, comme d’habitude, prend le vent en pleine face. Cette fois, il a emporté Désiré Kouadio Alla (DKA). Annoncé en grandes pompes pour faire rebondir le 4è de la saison écoulée, DKA n’a pas fait plus que 2 matches à la tête de l’encadrement technique. Un record ! Après 2 défaites, 6 buts encaissés et une équipe sans armes ni âme, la décision de son limogeage express pourrait ne point choquer les férus de sensations fortes. Mais le coupable de ce naufrage n’est-il pas au-delà ?

8 entraîneurs en 4 ans

Depuis 2014, le board de l’Africa Sport d’Abidjan dirigé par Vagba Alexis a liquidé 9 entraîneurs.  Eric Descombes, Jean-Jacques Eydelie, 

Lignon Nagueu, Saraka Norbert, Diaby Almamy, Rigo Gervais, Aka Kouamé  et Adahi Olivier. Tous ont subi le sort actuel de DKA. Avec la fameuse expression « pour insuffisance de rendement ». Leur limogeage spectaculaire n’est pas le seul point commun. Eux tous ont souligné, le manque de professionnalisme du club. Un constat qui reste d’actualité. Selon un membre de la maison vert et rouge, Aimé Tchétché, responsable de la direction sportive du club, a été moult fois court-circuité par le trésorier et le secrétaire général. « Aimé a tout fait pour étoffer l’effectif. Il avait fait mettre à l’essai, un mois durant, deux ghanéens. Un gardien et un attaquant. Après s’être entendu avec leur manager, le trésorier et le secrétaire général on fait capoter l’opération », nous a confié notre source.

Incompréhensions au sommet du nid

Des conflits internes que Vagba Alexis n’arriverait pas à juguler. Pis, le président de l’Africa Sport mettrait la charrue avant les bœufs. En effet, alors que le manque de moyens financiers est brandi pour justifier le recrutement au rabais, Vagba serait proche de s’offrir un car qui a servi pour l’AFAD à l’époque de Francis Kacou. Et ce, avec  une partie du chèque de la moitié des droits Télés versés par Canal+Afrique via la FIF. Erreur managérial dans les faits, qui donne du grain à moudre à l’ensemble du bloc qui réclame le départ de Vagba. En tout cas, l’Africa se replonge dans sa zone de turbulence, après seulement deux journées de Ligue 1. La reconquête du titre et le rêve africain, des ambitions pour l’instant inexpugnables pour des Aiglons qui volent bas, à, presque, tous les niveaux. Jusque là.

Patrick GUITEY

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook