Home Sports El.CAN 2019 : Les gagnants et les perdants de la liste de...

El.CAN 2019 : Les gagnants et les perdants de la liste de Kamara Ibrahim

Certains vont pouvoir afficher leur plus beau sourire. D’autres vont certainement ruminer de leur côté. Voici nos gagnants et nos perdants de la liste des 24 éléphants convoqués pour affronter le Rwanda et le Liberia les 23 et 26 Mars prochain à Abidjan .

Les gagnants 

 

Wonlo Coulibaly (Défenseur, ASEC Mimosas)

Avec les blessures d’Adama Traoré et surtout de Ghislain Konan, il y a de la place à prendre sur l’aile gauche de la défense ivoirienne. Dans cette perspective, Wonlo Coulibaly a un gros coup à jouer. Convoqué pour la deuxième fois sous Ibrahim Kamara, le joueur de l’ASEC Mimosas doit profiter de ce rassemblement pour se montrer sous un meilleur joueur afin de se poser en candidat sérieux pour une place dans les 23 qui iront disputer la CAN en Egypte.

Simon Deli (Défenseur, Slavia Prague)

Alors qu’on l’avait presqu’enterré après sa chaotique prestation contre le Maroc au stade Houphouët-Boigny en novembre 2017, Simon Deli effectue un retour inespéré en sélection. Le défenseur du Slavia Prague profite de son profil de défenseur central gaucher pour s’inviter dans le groupe ivoire. Ibrahim Kamara l’a préféré par exemple à des joueurs très performants comme Lamine Koné (Strasbourg) ou Prince Gouano (Amiens). Il appartient désormais à l’ancien joueur de l’Africa Sports de montrer au sélectionneur qu’il mérite d’être dans ce groupe.

Ismaël Diomandé (Milieu, SM Caen)

Tombé en disgrâce en sélection depuis la fin de la CAN 2015, Ismaël Diomandé est de retour en équipe nationale. Le rugueux milieu défensif de Caen profite du forfait de Cheick Doukouré pour s’incruster dans la liste du sélectionneur national. Titulaire à Caen, Diomandé connait bien la sélection. Sa combativité, son sens du sacrifice et son expérience peuvent s’avérer utile à l’équipe. L’ancien joueur de Saint-Etienne sera la doublure de Geoffroy Serey Dié au milieu.

Les perdants 

 

Bayo Vakoun (Attaquant, Celtic Glasgow)

Présent à chaque regroupement depuis la nomination d’Ibrahim Kamara sur le banc, Bayo Vakoun ne sera pas des deux premiers rendez-vous de l’année des Eléphants. Parti au Celtic Glasgow durant le mercato hivernal, l’attaquant de 22 ans n’a pas eu les faveurs du sélectionneur qui a préféré le laisser à la disposition de l’équipe Espoirs. Bayo paie certainement ses débuts très timides en Ecosse. Mais à deux mois de la CAN 2019, la baisse de régime de l’ancien buteur prolifique du DAC Streda (Ligue 1 slovaque) intervient au mauvais moment.

Souleymane Doumbia (Défenseur, Rennes)

Convoqué pour la première fois en sélection en novembre pour affronter la Guinée, Souleymane Doumbia ne connaitra pas une seconde convocation d’affilée avec les Eléphants. Alors qu’on attendait de revoir le latéral gauche de Rennes après la grave blessure de Ghislain Konan, cela n’a pas été le cas. Il faut dire que Doumbia joue très peu à Rennes qu’il a rejoint en janvier en provenance des Grasshopers Zurich (Ligue 1 suisse). Le fait que le sélectionneur appelle un joueur du championnat local, en l’occurrence Wonlo Coulibaly, n’est pas un bon signe pour le joueur formé au PSG. D’ici à juin, Souleymane Doumbia devra en faire plus à Rennes s’il veut embarquer dans le bon wagon pour la CAN égyptienne.

Cheick Comara (Défenseur, WAC Casablanca)

Surprise du chef de la dernière liste d’Ibrahim Kamara, Cheick Comara est resté à quai cette fois-ci. Cela montre le degré de confiance que lui accorde le sélectionneur. Alors qu’il est titulaire avec le WAC Casablanca, Comara n’a pas eu les faveurs du  patron des Eléphants qui a préféré rappeler un joueur qu’on avait enterré (Simon Deli) à sa place. Le rêve du jeune défenseur central de voir l’Egypte en juin prochain a incontestablement pris du plomb dans l’aile.

SPORTMANIA

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook