Home Sports Côte d’ivoire: Léthargie dans la Boxe, l’ancien champion Gobé Allou se déchaîne...

Côte d’ivoire: Léthargie dans la Boxe, l’ancien champion Gobé Allou se déchaîne « la boxe est morte, je suis en colère qu’on ait oublié Houphouët Boigny»

Gobé Allou à Yopougon (Ph KOACI)

Vendredi 19 Avril 2019 – Si la boxe continue d’être pratiquée en Côte d’Ivoire par l’existence d’une fédération, les faits semblent prouver tout le contraire.
Une léthargie qui attriste plus d’un, à commencer par des anciennes gloires comme Gobé Allou.

«La boxe on n’entend plus rien. Je veux qu’on me dise quel est le nom du champion néo pro 2018-2019.Y a-t-il une fédération, un siège social et qui est le président de cette fédération», s’est interrogé avec indignation, l’ex champion de Côte d’ivoire au cours d’une conférence de presse qu’il a animé hier jeudi 18 Avril à Yopougon, comme constaté sur place par .

Pour l’ex champion de Côte d’ivoire et de France des poids lourds en 1987, il ne fait l’ombre d’aucun doute que le noble art ivoirien« est mort».

Ce qui attriste et irrite à la fois, l’ex vice-champion d’Europe en 1988, c’est surtout le fait que le sport qu’adulait le plus, le premier président ivoirien, Feu Felix Houphouët Boigny, ait, très vite, été jeté aux oubliettes, après le décès de ce dernier.

«Je suis horrifié de constater que le sport qu’aimait notre président Feu Félix Houphouët Boigny a été oublié. Les héritiers d’Houphouët ont- ils oublié le noble art? Je suis en colère car on a oublié Houphouët», a martelé Gobé Allou.

Pour lui, la décadence que connait la boxe ivoirienne, en ce moment, est due en partie au fait que la direction soit passée aux mains d’individus carrément ignorant de ce sport.

«En côte d’Ivoire, on prend des mécaniciens pour les transformer en prêtres. Il faut rendre à César ce qui est à César», a décrié le désormais acteur de cinéma.

Celui, dont les coups violents ont fini par avoir raison du boxeur Kilimandjaro, estime qu’il y a en-core des talents cachés dans cette discipline qu’il convient d’encourager et se dit «capable de faire des talents en côte d’ivoire».

L’ex champion ivoirien souhaite aussi que les autorités gouvernementales fassent des efforts dans le sens de redonner du souffle nouveau au noble art ivoirien.

«Messieurs les responsables de ce pays, je m’adresse à vous. Faites quelque chose car la boxe est en voie de disparaître», a lancé en urgence Gobé. Non sans rassurer l’opinion quand à toute velléité de candidature que l’on pourrait lui attribuer au moment où se prépare en mai prochain, l’Assemblée générale élective de la présidence de la fédération ivoirienne de boxe.

«Je ne cherche pas à être président d’une fédération», a clarifié le fulgurant boxeur des années 80. L’ancien boxeur a également proposé que soit revu à la hausse le budget alloué à cette discipline sportive. Car convaincu que «on ne peut rien faire dans la boxe sans moyens».

Enfin, Gobé Allou qui dit s’être recueilli sur la tombe d’Houphouët Boigny avant de se prononcer, projette organiser dans les semaines à venir un gala de boxe dans un pays limitrophe ivoirien.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook