Home Sports Après la prestation Côte d’Ivoire – Soudan : Dussuyer au “fauteuil blanc“

Après la prestation Côte d’Ivoire – Soudan : Dussuyer au “fauteuil blanc“

74

La prestation en deçà des Eléphants soulève plusieurs interrogations chez les observateurs. Elles toutes sont dirigées vers le sélectionneur national. Car, à vrai dire, personne n’a compris la logique tactique de Michel Dussuyer.

Le vendredi dernier, ils étaient plus d’un à attendre les Eléphants, sur leur prestation. Et ne nous fions pas au taux d’affluence au stade Félix Houphouët-Boigny. Le champion d’Afrique attise toujours des analyses. Surtout, après deux matchs sans le moindre but, dans les éliminatoires de la CAN 2017.

Dans le groupe I, il fallait soigner la réputation d’une Côte d’Ivoire, terre d’attaquants, éloigner le mutisme. Alors, au lieu de faire des choix courageux, Michel Dussuyer a sorti la fibre du gentil, si décriée à son arrivée, en offrant un plateau de quatre attaquants au public ivoirien. Une manière pour lui de forcer l’efficacité.
Beaucoup de buts, ça aurait plu aux victimes que l’on célébrait en blanc. Vêtu de vert, le fusil de Michel fut charger à blanc presque. « Il ne suffit pas d’aligner plusieurs attaquants », dixit l’autre Michel, celui du banc de Marseille. La suite de la phrase devrait être « …pour s’assurer une grande efficacité ». L’exemple de la sélection du Sénégal lors de la CAN 2012 fait foi. Au bout d’un but rafistolé, Gervinho est venu au secours d’un Dussuyer à côté, pour les yeux des mortels.

Les vieux démons de retour ?

Sur la véritable mine de blessures que représentait la pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny, Kalou, Gradel, Bony, Gervinho n’ont pu réaliser l’entente quadripartite capable de faire vaciller la défense en place des Faucons du Désert. Sa propension à se faire attirer par la surface a déserté un milieu de terrain laissé aux seules jambes de Serey et Seri.

Un déséquilibre total que Michel a tenté de rattraper en sortant Gradel pour Serge N’Guessan. Mais quelle mouche a bien pu piquer Dussuyer pour choisir cette option ? La réponse, les vestiaires des Eléphants en transpire. « Le coach a voulu contenter tout le monde, tous les attaquants.

abidjan.net

Commentaires Facebook