Home Sports 7è journée : ASEC-Africa, loin de l’histoire

7è journée : ASEC-Africa, loin de l’histoire

ASEC-Africa. Un duo plus connu sous la bannière du duel qui ne fait plus frémir grand monde. La faute à des résultats en dents de scie. Au terme de la 7è journée de Ligue 1, les drapeaux des écuries, hier locomotives du foot local, restent en berne.

Ce qui n’est pas totalement vrai pour l’ASEC Mimosas. Puisque les Mimosas se sont réveillés à Gagnoa face au LYS de Sassandra. Un déplacement piège sous le Fromager qui s’est finalement révélé comme une bouffée d’oxygène. Car face au tombeur de l’Africa, l’ASEC a tenu debout. Grâce au seul but de Touré Amed (0-1). Jadis un tel succès devant le promu aurait fait grincer des dents. Là, c’est avec faste que les Actionnaires l’ont accueilli. Car avant, les hommes d’Amani Yao voguaient sur une vague obscure de deux défaites consécutives. Ce qui n’était plus arrivé depuis la fin de la saison 2016-2017 et le début de celle de 2017-2018. Le garrot posé à Gagnoa rime pourtant avec 7è place avec 10 points. Ce qui signifie que l’ASEC a laissé 11 points en route. Une démarche loin de celle du champion.

En face, à l’Africa, le titre n’est plus qu’un slogan. Car sur le terrain, les Aiglons volent en vain après un titre connu pour la dernière fois en 2011. 7 ans de disette. Et la série est plus que jamais en cours. Sauf que l’espoir fut de mise, quand, après 7 matches sans succès en Ligue 1, les Oyés rencontraient la victoire face à Moossou. Un épiphénomène. Malgré une rencontre aboutie dans l’engagement et la volonté, les vert et rouge ont succombé au coup de massue de la SOA, solide leader. Un but dans le temps additionnel et l’Africa replongeât dans ses doutes, au bord du gouffre (12è avec 5 points) de la relégation dans lequel il baignait il y a peu, en duo avec le WAC qui y resté. 4 défaites, 2 nuls, 1 victoire en 7 journées. L’on est bien loin du passé glorieux de l’Africa qui tire le diable par la queue. Pour l’instant.

Patrick GUITEY

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook