Home Sports 2è journée : Des cadors déjà sous pression

2è journée : Des cadors déjà sous pression

14

La 2è journée de Ligue 1 s’ouvre ce week-end. Et les regards seront bien plus tournés vers l’intérieur qui accueille plus de rencontres et plus de chocs. Rendez-vous à pression pour des ténors qui ont manqué leur entrée dans la danse.

Pas le temps de gamberger. La Ligue 1 a déjà atteint le point critique. Pour certaines écuries. Celles qui ont baissé pavillon lors de l’entame le week-end dernier. C’est le temps de la révolte. C’est en tout cas le grand espoir. Pour baisser la température, et reprendre de belles habitudes. C’est le cas de l’Africa Sport, du WAC et du Sporting Club de Gagnoa. Tous sont tombés. Au grand dam de supporters qui y croyaient pourtant. Et n’allez pas leur parler de la fameuse expression “début difficile“.

« Ça peut arriver, nous avons tout donné, mais ça n’a pas souri. C’est un faux pas duquel nous allons vite nous relever », nous confiait Arnaud Kragbé Fidèle, le secrétaire général du Sporting Club. Samedi, au stade Biaka Boda qui a vu la première chute de la saison du Fromager, il faudra faire face à un autre amer de la 1ère journée : Le WAC. Les costauds en pleine restructuration d’un effectif loin d’être achevé, ont eu le souffle coupé face aux vagues de Moossou. 3-1. Un véritable coup de massue. Se réveiller pour éradiquer la bosse reçue. C’est l’objectif de Karidioula Mofosse et autre Zan Bi Roland, fers de lance d’une attaque loin d’être au taquet.

L’Africa à l’épreuve du promu de Sassandra

Sa forme de l’entame de l’exercice écoulé qui s’est conjuguée avec 3 victoires d’affilées, l’Africa en est en quête également. Bousculés par l’USC Bassam (2-0), il est également temps pour les Aiglons de prendre l’envol. Ou d’en faire sentir le frémissement. Kouadio Désiré, assis sur le banc vert et rouge, devra faire apprécier sa science, face à LYS de Sassandra, un promu qui n’y ressemble pas beaucoup. Surtout que des noms, à l’image de N’Guessan Bi Noël, respire l’expérience de Ligue 1. Et ce n’est pas le nul accroché malgré le métier de l’AFAD, qui transpirera le contraire. Quoi qu’il en soit, le MAM, mécontents des choix du nouveau guide des rapaces, attendent une réaction positive pour un club qui bouillonne déjà.

Patrick GUITEY

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook