Home Société Yamoussoukro / Logbakro : Nanan Boni Logba II intronisé chef de village

Yamoussoukro / Logbakro : Nanan Boni Logba II intronisé chef de village

26
SHARE

Après avoir vidé, comme il est de coutume d’éventuels contentieux conduisant au choix de son chef village, Logbakro situé à 3 km du centre-ville, dans la commune de Yamoussoukro, axe Abidjan- Yamoussoukro, a désormais un chef consensuel. Il s’agit de Nanan N’guessan Kouadio Fulgence, de son nom de règne Nanan Boni Logba II. Il a été intronisé comme le chef dudit village selon les us et coutume en vigueur en pays Baoulé par les autorités traditionnelles. Il occupait officieusement ce poste après la disparition de Nanan N’dri N’guessan qui a tiré sa révérence depuis 2000. La cérémonie d’intronisation du nouveau chef a eu lieu le samedi 3 juin dernier dans ledit village en présence du corps préfectoral, les chefs des différents villages voisins, les cadres, les autorités politiques et administratives de la région et de nombreuses populations qui n’ont pas voulu se faire conter l’évènement. Instituteur à la retraite, ce dixième chef de ce village s’est vu remettre son arrêté de nomination préfectoral en qualité du chef du village de Lobgakro, au nom du préfet, par le sous-préfet de Yamoussoukro représentant le préfet de région du Bélier, préfet du département de Yamoussoukro. Arrêté qui fait de lui un agent de l’Etat, le relais entre la communauté villageoise et l’Etat. « Aujourd’hui vous n’appartenez plus à votre famille biologique. Vous êtes un agent de l’Etat. Vous transmettrez l’aspiration de la population à l’administration. Vous devez rendre compte au sous-préfet » lui a dit le sous-préfet. Tout en lui demandant de concilier les parties en conflit il lui a recommandé d’être le juge qui rapproche les parties et d’être neutre et apolitique. Non sans l’exhorter à être à l’écoute des villageois, à les aider à trouver des solutions à leurs problèmes en plus de conduire le développement de cette entité administrative. Le sous-préfet a lancé un appel aux populations, cadres et élus à s’unir autour du chef afin de faciliter sa tâche. Et d’appeler l’ensemble de la population à respecter Nanan Boni 2 et à le vénérer. C’est selon lui « la bataille, la vraie qui mérite d’être menée. »

Harry Diallo à Yamoussoukro

Source : abidjan.net