Home Société Vers une solution à la problématique de l’insalubrité dans le pays

Vers une solution à la problématique de l’insalubrité dans le pays

56
SHARE

Abidjan - Le gouvernement ivoirien, par le truchement du ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, envisage résoudre durablement la problématique de l’insalubrité, à travers un engagement national pris jeudi à Abidjan, en prélude à l’opération « Grand Ménage » qui démarrera le 4 mars prochain.

Cette activité communautaire est fixée à chaque premier samedi du mois dans toutes les villes et communes de Côte d’Ivoire. Ce, afin de lutter contre l’insalubrité, rappelle-t-on.

La première dame de Côte d’Ivoire, procédant au lancement officiel de l’opération, a salué l’initiative du gouvernement qui vise l’implication des populations pour la propreté généralisée des villes et villages. « Rien de grand ne peut se construire dans un cadre de vie insalubre. Il nous faut donc changer positivement de mentalité et modifier les comportements », a conseillé Dominique Ouattara.

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, pour sa part, a indiqué que « l’émergence ne fait pas bon ménage avec les ordures ». C’est pourquoi, a-t-il assuré, le « gouvernement est pleinement engagé à jouer sa partition pour que cette année voit la transformation de la Côte d’Ivoire ».

Gon Coulibaly a annoncé que 16,5 milliards de FCFA seront consacrés au ramassage des ordures cette année.

Le premier ministre a invité ses concitoyens, y compris les membres de son gouvernement, à œuvrer pour la réussite de ce projet en adoptant un comportement nouveau. « Dans une dynamique nouvelle, nous devons travailler à assainir notre cadre de vie », a-t-il affirmé.

La ministre Anne Désirée Ouloto, se félicitant de la grande mobilisation autour du projet, a estimé que « la transformation de notre pays peut donc commencer », tout en annonçant la construction, cette année, de deux centres d’enfouissement technique, de trois centres de groupage (deux déjà disponibles), ainsi que la fermeture effective de la décharge d’Akouédo.

« C’est ensemble que nous devons dire non à l’envahisseur qu’est l’insalubrité », a-t-elle lancé, appelant les Ivoiriens à demeurer des ambassadeurs de la propreté.

Gak/kp

Source : abidjan.net

abidjan.net