Home Société Un ex-chef de milice désigne l’ancien ministre Lida Kouassi comme "l’instigateur" de...

Un ex-chef de milice désigne l’ancien ministre Lida Kouassi comme "l’instigateur" de l’assassinat du Général Guéi

92

Un ex-chef de milice, Harold Metchro Metch, a désigné mercredi l’ancien ministre ivoirien de la Défense et de la protection civile, Moïse Lida Kouassi, comme étant « l’instigateur de l’assassinat » du général Robert Guéi en septembre 2002, à Abidjan.

« On a raconté que le Général Guéi a été tué pace qu’il allait faire un coup d’Etat mais c’est faux (…). Le ministre Lida Kouassi en personne l’a bien signifié, c’est lui qui a coordonné et a été l’instigateur » de l’assassinat de l’ex-chef d’Etat, a affirmé M. Metch à la barre, lors du procès de Simone Gbagbo.

Il a insisté sur le fait d’avoir entendu ces aveux de la « propre bouche » de l’ex-ministre à Lomé où il a vécu en exil après la chute du pouvoir de Laurent Gbagbo en avril 2011, dans « un débit de boissons » et en présence d’autres témoins.

Extradé en juin 2012 puis inculpé pour « atteinte à la sûreté de l’Etat », Moïse Lida Kouassi a été entendu en février 2016 lors du procès de l’assassinat du Général Guéi et de ses proches, en qualité de témoin.

M. Lida Kouassi a soutenu à la barre avoir appris la mort de l’ex-chef de la junte militaire par un « coup de fil anonyme », une information confirmée par des journalistes plus tard.

Trois officiers de l’armée ivoirienne dont l’ex-aide de camp de Simone Gbagbo, le Commandant Anselme Séka et l’ancien chef de la garde républicaine, Bruno Dogbo Blé ont été condamnés à vie pour l’assassinat du Général Robert Guéi, son épouse et des membres de sa garde rapprochée le 19 septembre 2002.

MYA

Africatime CI

Commentaires Facebook