Home Société Un ex-chef de milice désigne l’ancien ministre Lida Kouassi comme "l’instigateur" de...

Un ex-chef de milice désigne l’ancien ministre Lida Kouassi comme "l’instigateur" de l’assassinat du Général Guéi

77
SHARE

Un ex-chef de milice, Harold Metchro Metch, a désigné mercredi l’ancien ministre ivoirien de la Défense et de la protection civile, Moïse Lida Kouassi, comme étant "l’instigateur de l’assassinat" du général Robert Guéi en septembre 2002, à Abidjan.

"On a raconté que le Général Guéi a été tué pace qu’il allait faire un coup d’Etat mais c’est faux (...). Le ministre Lida Kouassi en personne l’a bien signifié, c’est lui qui a coordonné et a été l’instigateur" de l’assassinat de l’ex-chef d’Etat, a affirmé M. Metch à la barre, lors du procès de Simone Gbagbo.

Il a insisté sur le fait d’avoir entendu ces aveux de la "propre bouche" de l’ex-ministre à Lomé où il a vécu en exil après la chute du pouvoir de Laurent Gbagbo en avril 2011, dans "un débit de boissons" et en présence d'autres témoins.

Extradé en juin 2012 puis inculpé pour "atteinte à la sûreté de l’Etat", Moïse Lida Kouassi a été entendu en février 2016 lors du procès de l’assassinat du Général Guéi et de ses proches, en qualité de témoin.

M. Lida Kouassi a soutenu à la barre avoir appris la mort de l’ex-chef de la junte militaire par un "coup de fil anonyme", une information confirmée par des journalistes plus tard.

Trois officiers de l’armée ivoirienne dont l’ex-aide de camp de Simone Gbagbo, le Commandant Anselme Séka et l’ancien chef de la garde républicaine, Bruno Dogbo Blé ont été condamnés à vie pour l’assassinat du Général Robert Guéi, son épouse et des membres de sa garde rapprochée le 19 septembre 2002.

MYA


Africatime CI