Home Société Suite à une menace de grève: Le ministère des Transports suspend 30...

Suite à une menace de grève: Le ministère des Transports suspend 30 auto-écoles

85

La lutte pour un assainissement du secteur des auto-écoles engagée par l’Union nationale des auto-écoles de Côte d’Ivoire (Unaeci) a payé. Elle a abouti à la suspension par le ministère des Transports de 30 auto-écoles pour exercice illégal. La liste de celles-ci dont nous avons reçu copie prend en compte 18 structures considérées comme coupables et 12 autres jugées complices. Toutes ont été suspendues pour une période d’un mois pendant laquelle elles ne devront pas fonctionner. Cette mesure de la tutelle a pris effet depuis le 10 mars dernier.
Pour rappel, en début de mois, l’organisation professionnelle des fondateurs d’auto-écoles de Côte d’Ivoire (Opfaeci), le Syndicat national des employés et moniteurs des auto-écoles de Côte d’Ivoire (Synemaeci) et le Syndicat national des moniteurs d’auto-écoles de Côte d’Ivoire (Synamaeci) ont déposé conjointement un préavis de grève sur la table de la tutelle. Si les négociations n’aboutissaient pas, les opérateurs du secteur devraient rentrer en grève du lundi 14 au jeudi 17 mars dernier. Avec cette décision du ministère des Transports, les choses semblent être rentrées dans l’ordre.
Entre autres revendications, les acteurs du secteur dénonçaient les multiples bons de réduction pour l’obtention du permis de conduire qui pullulent dans le pays. «Ce phénomène de bons de permis de conduire dit social portant l’effigie de certaines autorités gouvernementales, politiques et administratives tue en silence les entreprises d’auto-écoles sur le territoire national dans l’indifférence totale de l’administration publique », soutenait Guédé Lago Dorgelès, secrétaire général du Syndicat national des employés et moniteurs des auto-écoles de Côte d’Ivoire (Synemaeci), lors d’une conférence de presse.

KONé Modeste

abidjan.net