Home Société Renouvellement des instances de la presse: le Synappci salue les décisions du...

Renouvellement des instances de la presse: le Synappci salue les décisions du président Alassane Ouattara

80
SHARE

Le Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (Synappci) a pondu une déclaration relative à l’actualité dans le secteur des médias en Côte d’Ivoire, le lundi 18 juillet 2016.
Le secrétaire général du Synappci, Guillaume Gbato, a salué le remplacement des conseillers de la HACA et du CNP dont le mandat était arrivé à expiration depuis Mai 2015. Il espère que les nouvelles personnalités nommées dans ces deux structures de régulation du secteur des médias joueront pleinement leur partition en faveur de médias au service des populations et responsables socialement. Cependant, le Synappci souhaite que dans la même veine, il soit procédé au renouvellement des membres du Conseil de gestion du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP), dont le mandat a expiré depuis la fin de l’année 2015. Le syndicat a félicité le Ministre de la Communication pour ses initiatives en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des professionnels des médias de notre pays, et salue particulièrement ses visites de terrain. Il l’encourage à étendre ces visites au plus grand nombre possible des entreprises de presse écrite, numérique et audiovisuelle de Côte d’Ivoire et sur l’ensemble du territoire national, afin de se faire une idée nette des conditions de vie et de travail des professionnels des médias ivoiriens. En outre, se prononçant sur la suspension du directeur de publication et de trois journalistes du périodique « La Tribune de l’Economie », par le CNP pour fausses déclarations, le Synappci a félicité le CNP pour les décisions prises dans le dossier de l’hebdomadaire. Au-delà, le Syndicat espère que cette jurisprudence dissuadera désormais tous ceux qui travaillent à contourner la loi sur la presse pour des desseins inavoués. Profitant de cette occasion, le Synappci lance un appel à tous les professionnels des médias pour qu’ils cessent d’être les complices de leurs bourreaux. Notons que cette déclaration fait suite aux divers évènements qui ont secoué le secteur de la communication et des médias en Côte d’Ivoire, dans la semaine du lundi 11 au vendredi 15 juillet 2016.

ROK

abidjan.net