Home Société Renforcement du plateau technique: Un lot de matériel d’urgence pour le Chu...

Renforcement du plateau technique: Un lot de matériel d’urgence pour le Chu de Treichville

40

La Direction  générale du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville, à travers son service économique, a réceptionné, lundi en fin de matinée, sa part de dotation en matériel médical d’urgence, soustrait de l’important don d’une valeur d’un milliard de francs qu’une Ong américaine, l’Agence de développement et de secours adventiste (Adra), a fait au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, le 18 décembre 2017.

Le vendredi 12 janvier, la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique a procédé à la distribution de ce matériel sanitaire aux unités de santé. Pour le circuit 1,  dans le district sanitaire d’Abidjan, les bénéficiaires sont : le Chu de Treichville d’Abidjan (6 palettes), Chu de Cocody (6 palettes), Chu de Yopougon (4 palettes), Chu d’Angré (2 palettes), les hôpitaux généraux d’Abobo nord (4 palettes) et sud (4 palettes) et le centre wad (1 palette).

Au niveau du circuit 2, le Chu de Bouaké (5 palettes), les hôpitaux généraux de Toumodi, de Béoumi, de Korhogo  avec chacun 4 palettes, ont vu leurs capacités techniques et opérationnelles renforcées. Comme ce fut le cas dans le circuit 3, des hôpitaux généraux de Touba,  Man et de Divo ont été dotés chacun de 4 palettes.

La Nouvelle Pharmacie de la Santé publique n’a pas omis dans sa distribution l’hôpital général d’Abengourou qui a reçu 4 palettes. Au total, 60 palettes ont été offertes  vendredi dernier, aux 14 unités de santé sélectionnées.

Pour le Chu de Treichville, qui veut davantage devenir un centre hospitalier de référence dans le pays et la sous-région et qui, avec un financement de l’Etat de Côte d’Ivoire, avait bénéficié en 2017 d’équipement de pointe, au niveau de son centre d’imagerie médicale et de  son service chirurgical dont le bâtiment a été rénové, ces 6 palettes viennent renforcer le plateau technique  sanitaire.

Les grands bénéficiaires de cet important don médical sont principalement les services d’Orthopédie, de Traumatologie et de chirurgie, en attendant que le Directeur général Yao Etienne ne donne la liste exhaustive des différents produits. On note, cependant,  grosso modo, du matériel orthopédique, des gants, des seringues, des potences, des raccords pour tables d’anesthésie, des vices de traumatologie, des sondes d’inhibition avec guide, des poches de stomie (extraire du pus) et du matériel de coelio chirurgie (opération chirurgicale sans ouverture et assistée et vécue par le malade sur écran).

Pour le Chu de Treichville qui a déjà une culture de résultats, avec la gestion participative initiée par son Directeur général et pour les 13 autres unités  de santé bénéficiaires du don de l’Adra, il y a un cahier de charges qui leur fait obligation, après l’inventaire du matériel contenu dans les différentes palettes reçues, de faire un suivi de son utilisation.

Ce d’autant que la directrice générale adjointe de la Santé et le directeur de la Médecine hospitalière sont à cheval sur le principe d’une meilleure gestion de ce don, comme le recommandait déjà, le lundi 18 décembre 2017, le Pr Dagnan Simplice, Directeur général de la Santé, représentant le Dr Raymonde Goudou Coffie, lors de la cérémonie du « donner et du recevoir » qui avait eu lieu dans la salle de conférences du ministère des Affaires étrangères. Les directeurs des 14 unités de santé sont tenus de transmettre un  rapport trimestriel  relatif à l’utilisation des équipements reçus.

L’Ong américaine, qui a apporté cet appui significatif au gouvernement ivoirien pour l’aider à réaliser sa vision de la santé de proximité à travers son objectif de la santé pour tous, dispose d’un programme très important de soutien aux personnes en difficulté.

En 2015, elle a fait plus de cinquante interventions d’urgence au profit de 28 millions de personnes dans le monde. L’un des axes de ses actions porte sur le développement communautaire avec comme pour objectifs majeurs: l’éducation de base, la sécurité alimentaire, le développement économique, la santé primaire, les initiatives de gestion des urgences, les aides aux survivants de catastrophes naturelles et/ ou provoquées par des hommes.

Franck A. Zagbayou

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Frat Mat. Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.