Home Société Les Ministres Jean-Claude BROU et Alain DONWAHI visitent les sites d’orpaillage clandestins...

Les Ministres Jean-Claude BROU et Alain DONWAHI visitent les sites d’orpaillage clandestins déguerpis à l’Ouest

63
SHARE

Dans le cadre du Programme de rationalisation de l’activité d’orpaillage, le Ministre de l’Industrie et des Mines, M. Jean-Claude BROU et le Ministre chargé de la Défense, M. Alain DONWAHI, ont effectué une visite des sites d’orpaillage déguerpis dans la Région Ouest du pays. Cette mission a été marquée par la tenue d’un point de presse sur le site d’orpaillage déguerpis de Madikro dans le département de Buyo (Soubré).
Au cours de cette visite, ils ont pu constater le déguerpissement des orpailleurs clandestins qui opéraient dans la localité. A l’ouest, l’opération a permis la destruction de 110 sites illicites et clandestins et de 24 autres sites dans d’autres régions, notamment la Bagoué, le Gôh et la Mê. Par ailleurs, le bilan humain et matériel fait état de 66 orpailleurs interpellés, de 4 fusils de chasse et de munitions saisis, de 3 véhicules et d’1 camion-concasseur détruit, de 3.017 cabanes et abris de fortune incendiés, de 434 motopompes, 274 concasseurs, 41 moteurs, 27 groupes électrogènes, 39 broyeuses, 150 dragues, 37 embarcations détruits, de 190 détonateurs et de 126 tubes d’explosifs saisis.
En plus des 110 sites illicites déguerpis à l’ouest et des 24 autres sites dans les régions de la Bagoué, du Gôh et de la Mê, le Programme National de Rationalisation de l’Orpaillage (PNRO) a permis de détruire 158 sites dans les régions du Centre et du Nord et de 137 sites dans les régions de l’Est.
Le bilan total des sites déguerpis dans les Régions Centre-Nord et Ouest est donc de 429 avec plusieurs matériels détruits.
Les opérations de fermeture des différents sites d’orpaillage ont été réalisées conjointement par le Ministère de l’Industrie et des Mines et le Ministère chargé de la Défense.
A l’issue de cette opération, les personnes désireuses d’exercer l’orpaillage de façon légale devront constituer un dossier de demande et l’introduire auprès de l’administration des mines. Les demandeurs ayant présenté un dossier complet et en règle vis-à-vis de la réglementation minière en vigueur, recevront une autorisation d’exploitation artisanale ou semi-industrielle.
Il faut rappeler que face à l’expansion incontrôlée de l’orpaillage dans presque toutes les régions du pays et à ses effets néfastes sur l’environnement physique et le tissu social, le Gouvernement a pris la décision, le 22 octobre 2014, de la fermeture immédiate de tous les sites illicites d’orpaillage. Pour ce faire, le pays a été divisé en trois zones, à savoir les zones Centres et Nord, la zone Est et la zone Ouest. La première phase de l’opération de déguerpissement et de fermeture des sites a porté sur les régions du Centre et du Nord et s’est déroulée du 27 avril au 16 mai 2015, suivie de la deuxième phase du 19 novembre au 6 décembre 2015 dans les régions Est. La troisième et dernière phase qui vient de s’achever s’est déroulée du 17 juin au 6 juin 2016.

abidjan.net