Home Société Les journalistes et correspondants de l’AIP se dotent d’un code de déontologie

Les journalistes et correspondants de l’AIP se dotent d’un code de déontologie

123
SHARE

Les journalistes et correspondants de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), se sont dotés, mercredi, d’une charte de déontologie, une sorte de bréviaire pour mieux exercer leur profession.

Ce code, résumé en 10 points, a été présenté officiellement lors d’une cérémonie en présence du ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, de son collègue de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, et de la directrice de l’Agence, Barry-Sana Oumou. Il renferme les principes éthiques et déontologiques que se sont eux-même fixés, librement, ces hommes de médias, qui exercent leur profession dans un quasi anonymat.

Les journalistes de l’agence ou agenciers expriment par cette charte « leur engagement à couvrir l’actualité en toute disponibilité, avec courtoisie, et sang-froid », a déclaré, au nom de ses collègues, la journaliste Kouamé Mireille, lisant les différents points de ce document.

A travers cette charte, les agenciers s’engagent également à faire montre d’une culture personnelle, de rapidité, de donner des informations fiables, crédibles, dans le respect de la vérité et de la vie privée. Ils veulent aussi travailler en protégeant leurs sources, bannissant les stéréotypes qui avilissent l’image de la femme, des mineurs et des victimes. Toutes ces actions menées, seront dépourvues de tout profit personnel.

Cette charte de déontologie est la première du genre adopté par les journalistes de l’AIP, depuis la création de ce média d’Etat en 1961, et a été rédigée conformément au décret de janvier 2013 portant organisation et fonctionnement de l’Agence.

kam/tm

abidjan.net