Home Société Le CEMAG prône la cohésion et l’unité au sein des armées de...

Le CEMAG prône la cohésion et l’unité au sein des armées de Côte d’Ivoire

38
SHARE

San Pedro - En tournée de sensibilisation dans les différentes régions et unités militaires du pays, le chef d’Etat-major général (CEMAG) des armées, Touré Sékou, a exhorté jeudi, à l’étape de San Pedro, les soldats à être en cohésion, à cultiver l’esprit de corps et de fraternité au sein des armées, en dehors de toutes autres formes de catégorisations non militaires.

« La cohésion signifie qu’il n’y a que des catégories de grades », a expliqué le Général de division Touré Sékou, soulignant que les catégories au sein de toutes les armées du monde sont au nombre de trois, à savoir les officiers, les sous-officiers et les militaires du rang, les signes distinctifs étant la tenue, la couleur du béret, le grade et l’insigne de corps.

Selon le CEMAG, dans l’armée le soldat appartient à un corps pour lequel il doit se battre afin de préserver l’honneur de ce corps et partant le drapeau national. « Je ne voudrais plus entendre parler, de ’’ 8400’’, de ‘’2600’’, ‘’d’ex-FDS’’, ‘’d’ex-FAFN’’. Je veux entendre parler de l’armée ivoirienne avec des officiers, des sous-officiers et des militaires du rang », a insisté le chef d’état-major.

Au Bataillon de sécurisation du Sud-Ouest (BSSO), où s’est tenue la rencontre avec les troupes, le premier responsable militaire des armées a demandé que cessent ces regroupements par affinités qui divisent l’armée, afin « qu’émerge enfin les affinités fondées sur l’appartenance à une même unité, c’est-à-dire l’esprit de corps ».

Arrivé ensemble, l’après-midi, avec le général de brigade Nicolas Kouakou Kouadio, Commandant supérieur de la gendarmerie, le CEMAG des armées a expliqué aux troupes que si la cohésion n’est pas créée au sein de l’armée, il sera impossible de parvenir à « améliorer les relations entre l’armée et la nation. Or, a-t-il noté, « une armée qui n’est pas soutenue par sa population, qui n’est pas aimée par sa population, n’est pas une armée ».

jmk/fmo

Source : abidjan.net