Home Société L’année 2017 est placée sous le sceau du social au MINADER (Sangafowa...

L’année 2017 est placée sous le sceau du social au MINADER (Sangafowa Coulibaly)

83
SHARE

Abidjan – Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER) place l’année 2017 sous le sceau du social, a annoncé jeudi le premier responsable de ce département, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

S’exprimant lors de la réunion de cabinet élargie aux administrations déconcentrées, la 2ème du genre et désormais instituée en début d’année, le ministre a expliqué aux directeurs régionaux et départementaux qu’à son avis, pour tirer meilleur parti des agents, il faut qu’ils exercent dans de bonnes conditions psychologiques.

Il a donc engagé ses collaborateurs à poursuivre les réflexions et à faire des propositions en vue de mieux assister les agents du ministère qui feraient face à des deuils ou auraient des problèmes dans l’exercice de leurs fonctions (accidents, maladies graves…).

Le ministre a profité de l’occasion pour énumérer quelques-unes des orientations pour l’année entamée. Il a surtout recommandé la diligence dans le traitement de tous les dossiers, afin de les faire avancer pour atteindre les objectifs assignés, dans le délai imparti.

Les perspectives concernent, entre autres, la transformation des structures du secteur, a expliqué le ministre, après avoir souligné l’importance capitale de l’agriculture dans le développement des économies, en particulier en Afrique et précisément en Côte d’Ivoire.

Le ministre Sangafowa Coulibaly a félicité l’administration agricole pour ses exploits réalisés en dépit de la modicité des moyens dont elle dispose. Il s’est dit confiant que le MINADER dispose d’hommes de qualité pour relever les défis qui sont les leurs.

Auparavant, les directeurs régionaux de l’Agriculture et du Développement rural, par la voix du président de leur Forum, M. Kouassi Koffi Pascal (DR du Gbèkè), ont salué le ministre pour les nombreux acquis obtenus sous sa houlette, dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de travail. Ils ont affirmé leur détermination à relever ensemble les défis restants.

cmas

Source : abidjan.net

abidjan.net