Home Société Lancement de la 2ème phase de Afrique One-Aspire : plus de 4...

Lancement de la 2ème phase de Afrique One-Aspire : plus de 4 milliards FCFA pour éradiquer les zoonoses

75
SHARE

Les chercheurs africains en général et Ivoiriens en particulier vont intensifier leurs travaux, en vue de l’élimination des maladies transmissibles entre l’animal et l’homme, communément appelés zoonoses, sur les cinq (5) années à venir. C’est un défi majeur qui résulte de la seconde phase du Programme panafricain Afrique One Aspire (Partenariat scientifique africain pour l’Excellence de la Recherche-Intervention), dont le lancement a eu lieu ce jeudi 21 juillet 2016, à Abidjan. Coût du programme : plus de 4 milliards FCFA.
Selon le Directeur du Centre Suisse de Recherche scientifique et premier responsable de Afrique One Aspire, Bassirou Bonfoh, ce Programme va cibler 4 zoonoses endémiques que sont la rage, la tuberculose, la brucellose et les pathologies d’origine alimentaire. Au-delà de ces maladies, le Programme va également surveiller les zoonoses émergentes, afin d’y apporter une réponse.

L’amélioration des conditions de vie des populations ivoiriennes étant concernée, le Gouvernement ivoirien a naturellement applaudi ce Programme. Par la voix du Directeur de Cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Assane Thiam, l’Etat de Côte d’Ivoire s’est dit prêt à accompagner l’initiative, en ces termes :  »Le Programme Afrique One-Aspire peut compter sur l’engagement et l’appui du MESRS, afin de mener à bien les activités de recherche et de renforcement des capacités », a-t-il indiqué.

Autre temps fort de ce lancement, la conférence du Pr Francis Akindès sur le thème  »Dialogue entre les sciences et la société ». Le conférencier a relevé l’importance de la science et de la technologie pour l’humanité, non sans décrier la méfiance actuelle de l’homme pour la science, qui se positionne loin de ses objectifs premiers datant du siècle des lumières. A savoir, faciliter la vie l’humanité. Il a aussi déploré la  »résistance passive » de l’Afrique devant la mondialisation, malgré ces immenses richesses naturelles.
Cette seconde phase de Afrique One-Aspire a été possible grâce au succès de la première (2009-2015), dont la bonne gestion des fonds alloués par les bailleurs a produit des résultats impressionnants. Entre autres, la formation de 20 post-docs, 18 PhD et 30 Master africains. Ainsi que l’amélioration du plateau technique de 11 universités et centres de recherche en Afrique et l’institutionnalisation du concept  »One Health ». Un concept qui signifie  »une seule santé » et qui prend en compte la santé de l’animal, la santé de l’homme et celle de l’environnement, dans la lutte contre les zoonoses.

Afrique One-Aspire est financé par des bailleurs de fonds dont le Wellcome Trust, la Coopération britannique à travers UK-AID, le Nepad et l’Académie africaine des sciences. Son credo,  »la recherche en Afrique pour les Africains et par les Africains ».

Danielle Tagro

abidjan.net