Home Société L’Afrique de l’Ouest en alerte rouge

L’Afrique de l’Ouest en alerte rouge

Les pays d’Afrique de l’Ouest se savent désormais sous la menace. Quelles mesures ont-ils pris pour éviter de connaître les mêmes drames qu’à Bamako, Ouagadougou ou Grand-Bassam. Revue de détails des dispositifs nationaux.

Après l’attentat de Ouagadougou, la sécurité a été revue à la hausse devant les grands hôtels de la capitale. Les renforts policiers étant payants (comme au Mali), certains hôteliers ont refusé d’adopter ces mesures supplémentaires. De leur côté, les autorités assurent que les patrouilles de police et de gendarmerie ont été augmentées à Ouaga. L’attaque meurtrière du 15 janvier a aussi accéléré le lancement de l’Agence nationale du renseignement (ANR), le nouvel organe de coordination des services de renseignements burkinabè, confiée le 9 mars au colonel François Ouédraogo. Plusieurs opérations de ratissage ont également eu lieu dans le pays ces dernières semaines, notamment dans la région de Tapoa, près de la frontière avec le Niger.

Africatime CI

Commentaires Facebook