Home Société La CIE présente ses ‘’excuses’’ à sa clientèle et ‘’annule’’ la date...

La CIE présente ses ‘’excuses’’ à sa clientèle et ‘’annule’’ la date limite de paiement de la facture de juillet

52
SHARE

Face à la grogne sociale qui gagne du terrain depuis quelques jours, la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) a présenté, vendredi soir, ses ‘’excuses’’ à sa clientèle, annonçant dans la foulée ‘’l’annulation’’ de la date limite de paiement de la facture de juillet pour ‘’apaiser’’ les populations.

‘’Compte tenu de la situation particulière que nous traversons, la CIE présente toutes ses excuses à sa clientèle pour ce désagrément’’, a déclaré au journal télévisé de 20h00, heure locale et Gmt, de la télévision nationale première chaîne de la Radio télévision ivoirienne (RTI, service), le Directeur général adjoint de la CIE, Mathias Kouassi.

Poursuivant, il a annoncé des ‘’mesures pour apaiser les populations et trouver des solutions à cette situation’’. La première mesure est ‘’l’annulation de la date limite de paiement de la facture de juillet 2016, correspondant aux consommations de Mai et juin 2016, objet de la contestation’’. Cette date limite était fixée au 12 septembre prochain.

La deuxième mesure est ‘’l’étalement du paiement de la facture de juillet 2016 qui sera négocié avec les associations de consommateurs et les mesures arrêtées seront annoncées dans les meilleurs délais’’ aux clients.

Enfin, a-t-il ajouté, ‘’les clients initialement au tarif social que nous appelons communément 5 ampères et qui ont été basculés au tarif domestique général pour cause de consommation supérieure ou quota alloué sont également invités dans toutes nos agences afin de bénéficier également des facilités de paiement’’.

A ce propos, la Direction générale de la CEI a instruit tous ses collaborateurs en agence et au centre de relation clients pour que ces derniers puissent traiter avec ‘’diligence et bienveillance’’ toutes les autres préoccupations qui seront exprimées par les abonnés.

L’émission de deux factures dans le même mois a suscité le mécontentement des abonnés de la CIE qui dénoncent une augmentation des tarifs. Ce mécontentement a été violemment exprimé, vendredi, à Bouaké dans le Centre-Nord du pays où une personne est décédée dans des affrontements avec des forces de l’ordre.

Auparavant, ce sont les abonnés de la ville de Daloa (Centre-Ouest) et de la capitale politique et administrative, Yamoussoukro (Centre) qui se sont exprimés violemment.


Africatime CI