Home Société Grossesses précoces en milieu scolaire : Le maire de Tanda exige une...

Grossesses précoces en milieu scolaire : Le maire de Tanda exige une loi plus exemplaire

81
SHARE

Tanda, Le maire de Tanda, Koné Amadou s'est dit "préoccupé" par les grossesses précoces en milieu scolaire, une situation d'ailleurs assez galopante dans sa région et juge très souple la loi en vigueur.

A la faveur de la tournée de sensibilisation contre les grossesses précoces en milieu scolaire organisée par la jeunesse unie pour le développement du Gontougo (JUDG) du 21 au 24 février dans les cinq départements que compte la région du Gontougo (Nord-Est), le maire de Tanda a souhaité que les autorités ivoiriennes mettent l'accent sur le caractère coercitif de la loi que sur la sensibilisation.

"Trois ou quelques mois de prison pour un enseignant qui gâche la vie d'une adolescente ne servent à rien " s’est-il offusqué.

« Il faut donc certes sensibiliser mais il faut aussi durcir la loi et être rigoureux à l'encontre de tous ceux qui vont se montrer coupables d'abus sexuels, surtout sur mineurs dans tous les secteurs d'activités », a-t-il recommandé.

Selon les statistiques de la direction de la mutualité des œuvres sociales et scolaires (DMOSS) sur 3690 cas de grossesses en milieu scolaire sur le plan national, le Gontougo vient en tête avec 367 cas dont 30 au primaire.

(AIP)

si/kkf/akn/kam

Source : abidjan.net

abidjan.net