Home Société Forces armées de Côte d’Ivoire – Une partie de l’armée mise en...

Forces armées de Côte d’Ivoire – Une partie de l’armée mise en alerte, l’argent encore au cœur de la grogne

2431
SHARE

Rien n’a filtré ou plutôt n’est apparu au grand jour la semaine dernière. Mais, une partie de l’armée était en alerte les jours derniers pour parer à toute tentative de nouvelle mutinerie ou manifestation publique du groupe dit « 2600 » et d’ex-FDS.

« J’ai obtenu quelques jours pour un déplacement en famille mais je n’ai pu bouger à cause d’une mise en alerte général face à la tentative de manifestation des « 2600 » et d’anciens FDS (assimilés au pouvoir Gbagbo, Ndlr). Les « 2600 » sont les jeunes soldats recrutés après la crise postélectorale de 2010. Après la mutinerie du 12 au 15 mai dernier, le bruit que seuls les initiés du milieu militaire percevaient semblait dessiner une nouvelle mutinerie. Cette fois-ci, ce sont les « anciens » qui « n’exigeaient pas » mais « demandaient » à ce que l’état-major général des Armées améliore un peu leurs conditions financières.

L’état-major général des Armées ayant très vite pris la mesure du problème s’est mis à l’écoute des soldats. Seulement, la situation financière du pays, après la saignée financière occasionnée par le paiement des primes aux ex-éléments de l’ex-rébellion incorporés dans les FACI et la chute des cours du cacao, ne pouvaient permettre d’autres dépenses non ordonnancées. Le gouvernement a annoncé l’amélioration des conditions de travail dans l’armée grâce à la nouvelle loi de programmation militaire.

Source : abidjan.net