Home Société Filets sociaux : 35 000 ménages ivoiriens pauvres bénéficieront chacun à partir...

Filets sociaux : 35 000 ménages ivoiriens pauvres bénéficieront chacun à partir de janvier de 36 000 FCFA par trimestre

77
SHARE

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Dans le cadre du Projet filets sociaux mis en place par le gouvernement ivoirien pour venir en aide aux populations les plus pauvres du milieu rural, 35 000 ménages pauvres ont été choisis pour bénéficier chacun à partir de janvier 2017, de 36 000 FCFA par trimestre.

Pour l’exécution effective de ce projet, l’Unité de gestion du projet (UGP) placée sous la tutelle du ministère de l’emploi et de la protection sociale a signé, jeudi, à Abidjan une convention avec Orange Côte d’Ivoire, «pour faciliter le transfert monétaire aux ménages les plus pauvres du milieu rural », a expliqué le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Moussa Dosso.

« Au de-là d’une simple signature, il faut relever tout l’espoir que cela suscite dans les rangs des 5000 bénéficiaires » du projet pilote, « qui seront desservis dès le mois de janvier », a-t-il ajouté. « Nous avons choisi Orange parce qu’Orange présente une meilleure couverture de la zone du projet », a soutenu Koné Kipéya, Coordonnateur du Projet filets sociaux productifs.

« Nous sommes très honorée de participer à ce projet », s’est félicitée Mme Agnèce Aka-Devarenne, assurant l’intérim du Directeur des services financiers mobiles de Orange Côte d’Ivoire. Auparavant, Didier Kla, Directeur Digital et Technologie, représentant le Directeur général de Orange Côte d’Ivoire, a rappelé que «depuis 2008, Orange money facilite le quotidien des ivoiriens ».

Ce projet couvre la période 2015-2020 et cible 35 000 ménages du milieu rural des zones Centre, Nord et Ouest qui, selon l’enquête sur le niveau de vie des ménages (ENV) 2008, enregistrent les taux les plus élevés de pauvreté en Côte d’Ivoire.

Le gouvernement ivoirien a obtenu de la Banque mondiale à travers l’Association internationale de développement (IDA) un prêt de 50 millions dollars, soit 25 milliards de FCFA pour financer ce projet de filets sociaux.

LS

abidjan.net