Home Société Fête des Rameaux: Mambé appelle les fidèles de l’Eglise Méthodiste unie à...

Fête des Rameaux: Mambé appelle les fidèles de l’Eglise Méthodiste unie à nettoyer leur cœur

80

Le gouverneur Beugré Mambé, à l’occasion de la fête des rameaux, dans le rôle de prédicateur, a appelé, dimanche 20 mars, les fidèles de l’Eglise Méthodiste unie, singulièrement le Temple du jubilé de Cocody, à nettoyer leur cœur, afin d’accueillir Jésus Christ. « Aujourd’hui, a-t-il dit, nous sommes venus accueillir Jésus. Si Jésus vient dans notre cœur, il va trouver beaucoup de mauvaises choses, mais aussi beaucoup de bonnes choses ». Puis il a indiqué que « la colère que nous gardons dans nos cœurs est mauvaise », il faut donc s’en débarrasser.

Robert Beugré Mambé, faisant allusion à l’entrée de Christ à Jérusalem, s’est appesanti sur la symbolique à laquelle renvoie Jérusalem. Aussi, a-t-il souligné que Jérusalem, c’est d’abord la cité de Dieu. C’est là que Dieu a inspiré David pour lui bâtir un temple. Là où tous les ans, les Israélites se retrouvaient pour prier.
Ensuite, c’est la cité où Dieu demeure dans notre cœur. Enfin, Jérusalem, selon le prédicateur Mambé, c’est la cité céleste de Dieu. Et de poursuivre pour noter que la « fête des rameaux permet de rentrer dans les trois Jérusalem ». Raison pour laquelle « aujourd’hui, nous sommes venus accueillir Jésus dans notre cœur. »

Parlant de Christ, le prédicateur Mambé a souligné que le peuple d’Israël était sous colonisation romaine. Il souffrait et cherchait un libérateur, quand il a vu débarquer Jésus. Celui-ci accomplissait des miracles. « Et si c’était lui qui allait nous libérer du joug des Romains » ? les Israélites se sont alors posés la question. Puis ils se sont écriés « hosanna » : Seigneur, sauve-nous.

Avant le prêche de Beugré Mambé, il faut noter que le culte, qui a été dirigé par le révérend Michel Lobo, a été précédé par une lecture de communiqués, des chants liturgiques, une demande de prière de deux familles. L’une d’elles, la famille Agré, a raconté à l’assemblée des fidèles comment par la grâce de Dieu, elle était parvenue à échapper à la mort, le dimanche 13 mars, lors de l’attaque terroriste de Grand Bassam, qui a occasionné la mort de 19 personnes.

abidjan.net

Commentaires Facebook