Home Société Don de vivres aux déplacés des affrontements intercommunautaires de Bouna

Don de vivres aux déplacés des affrontements intercommunautaires de Bouna

Bouna (Côte d’Ivoire) – Les déplacés des affrontements intercommunautaires qui ont fait, jeudi dernier, une vingtaine de morts à Bouna (569 km au Nord-Est d’Abidjan) ont bénéficié, lundi, d’un don de vivres offert par le ministère de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes.

Ce don composé de 20 tonnes de riz, 2000 litres d’huile et 50 sacs de sel a été remis aux déplacés, en majorité des peuls ayant trouvé refuge à la résidence du Préfet de région ainsi qu’à la base de l’ONUCI et chez un chef de communauté par, la ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes, Pr Mariatou Koné.

Elle avait à ses côtés la patronne de l’Opération des nation-unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) Aïchatou Mindaoudou et le Chef d’Etat-major des forces armées, le Général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko.

« Dans la nuit du 23 au 24 mars 2016, les violences ont connu une aggravation particulière et il y a eu à ce stade 17 personnes décédées», avait déclaré vendredi soir Vincent Tohbi, le Directeur de cabinet adjoint du ministère d’Etat, ministère de l’intérieur et de la sécurité.

«Je parle des corps qui sont actuellement (vendredi 20h00 Gmt et heure locale) présents à l’hôpital général de Bouna», avait-il ajouté, soulignant que ce bilan est pour le moment provisoire.

« C’est une crise, il faudra attendre quelques heures encore, quelques jours pour avoir le bilan définitif » a-t-il fait observer, précisant que ce conflit a également occasionné 39 blessés, dont 5 membres des forces de sécurité.

Poursuivant, le Directeur de cabinet adjoint du ministère de l’intérieur a indiqué que 500 éléments des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), 250 gendarmes et 140 policiers ont été déployés à Bouna pour maintenir l’ordre.

LS/APA

abidjan.net

Commentaires Facebook