Home Société Des journalistes formés sur la communication de crise

Des journalistes formés sur la communication de crise

60
SHARE

San Pedro, Vingt-cinq journalistes et animateurs de radios de proximité, exerçant dans des organes publics et privés de presse, ont été formés de lundi à vendredi à Abidjan sur la communication de crise, notamment en cas d’épidémie, afin de permettre à ceux-ci d’aller à l’intérieur du pays former à leur tour certains de leurs confrères.

L’initiative rentre dans le cadre de la préparation à la réponse aux épidémies en période d’accalmie. Il s’agit du projet ‘’Collaboration sur les capacités en communication pour la santé (HC3)’’ en Côte d’Ivoire du Centre des programmes de communication Johns Hopkins (JHUCCP). La formation se fait en partenariat avec le ministère de la santé et de l’hygiène publique, l’Institut national d’hygiène publique, l’USAID, l’Unicef et le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).

Les journalistes ont eu leurs connaissances et compétences renforcées sur le traitement de l’information lors d’une communication de crise comme celle concernant l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Le rôle et les responsabilités des médias en situation de crise ont été soulignés pour permettre aux journalistes de comprendre que le rôle d’informer devient capital et leur responsabilité grande en cette période, afin d’éviter la panique des populations tout en aidant les autorités à apporter une solution à la crise.

Les apprenants ont reçu les outils et techniques pour apprendre à animer et évaluer une formation par la pratique participative. Il est prévu une série de formations similaires à l’intérieur du pays, mais cette fois avec les journalistes formés en situation de formateurs. L’étape de San Pedro a eu lieu dès mercredi, suivie de Man et Abengourou, avec à termes 60 journalistes formés.

Les impétrants formés à Abidjan sont issus de différents organes de presse et structures de communication publics et privés, dont l’Agence ivoirienne de presse, Fraternité Matin, la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).

(AIP)

jmk/ask

abidjan.net