Home Société Début des examens écrits de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle...

Début des examens écrits de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : le Secrétaire d’Etat Mamadou TOURE apporte ses encouragements aux candidats

12
SHARE

Après le lancement officiel le 16 juin dernier, les examens à grand tirage de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle se poursuivent avec le début des épreuves écrites ce mardi 27 juin 2017. Ce sont au total 16.073 candidats dont 7.807 filles et 8.266 garçons qui composent dans les 44 centres disséminés sur toute l’étendue du territoire national. Le Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle qui avait à ses côtés le Directeur des examens et concours ainsi que plusieurs membres de son cabinet était ce matin au Centre de Bureautique, de communication et de Gestion (CBCG) de Cocody en vue de s’imprégner du bon déroulement de ces examens et d’apporter ses encouragements aux candidats. Monsieur Mamadou TOURE s’est réjoui de la bonne organisation de ces examens et a souhaité que les conditions optimales observées dans ce centre soient de mise dans les autres centres du pays jusqu’au vendredi. « Je suis venu, moi-même, ce matin avec quelques membres de mon équipe pour m’assurer que les examens se déroulent dans les conditions les meilleures. Nous sommes donc là pour nous assurer que tout le matériel d’examen est en place et que les apprenants ont effectivement débuté les examens comme il le fallait. Je me réjouis de la bonne organisation de ces examens et je souhaite que ces conditions optimales que j’ai observées puissent être de mise jusqu’au vendredi », a indiqué le Secrétaire d’Etat avant de réaffirmer sa volonté de faire adopter en Conseil des ministres un certain nombre de mesures qui vont contribuer à faire renaître le secteur de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle en Côte d’Ivoire. Il s’agira essentiellement de mesures qui vont concerner la réhabilitation ou la construction de nouveaux établissements, l’adaptation de certains programmes de formation au contexte et aux réalités actuelles, la gouvernance des écoles, une forte intégration des jeunes filles dans les filières industrielles et la communication globale autour de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle pour qu’il ne soit plus perçu comme le secteur qui reçoit ceux qui sont échoué ailleurs. Notons que ces examens écrits qui ont débuté ce matin vont prendre fin le vendredi 30 juin.

Source : abidjan.net