Home Société Côte d’Ivoire : Sakassou, fin de parcours pour un redoutable cultivateur de...

Côte d’Ivoire : Sakassou, fin de parcours pour un redoutable cultivateur de cannabis, son immense champ entièrement détruit par la cellule anti-drogue

48

Vue de la saisie samedi à Sakassou (ph KOACI)
– Dimanche 16 Septembre 2018 – Le capitaine de la gendarmerie Ambeu Atsé Séraphin de la cellule anti-drogue de Bouaké, a appréhendé samedi un cultivateur de cannabis à Kpanigokro, village situé dans la sous préfecture de Sakassou à une trentaine de kilomètres de Bouaké.

C’est dans la nuit du Mercredi 12 au Jeudi 13 septembre dernier aux environs de 3 heures du matin, que la cellule anti-drogue de Bouaké est alertée par un appel anonyme,lui relatant des pratiques champêtres nocturnes très bizarres effectués par le nommé,Kouakou Koffi Thierry Modeste.
À en croire aux déclarations de l’informateur des autorités sécuritaires de la cellule anti-drogue,le suspect s’adonnerait à la culture de cannabis dans un champ d’une superficie de plus d’un hectare à quelques kilomètres de Kpanigokro.C’est à la suite de ces informations reçues,que N’Goran Effi Gérard,capitaine adjoint de la cellule anti-drogue de Bouaké,mobilise aussitôt ses éléments et se rendent illico sur les lieux.

Dès leur arrivée aux environs de 5 heures du matin,les éléments de la cellule anti-drogue en collaboration avec la brigade de gendarmerie locale,découvrent un important stock de cannabis qui visiblement,attendait d’être livré sur le marché pour consommation. L’ironie de cette attestation surprise est qu’au moment même de mettre le grappin sur le dealer,ce cultivateur,sans aucune gêne,était en pleine absorption de sa substance.Interrogé, l’homme,pris la main dans le sac,avoue.

Côte d'Ivoire : Sakassou, fin de parcours pour un redoutable cultivateur de cannabis, son immense champ entièrement détruit par la cellule anti-drogue

«Je cultivais pour ma propre consommation.Après j’ai décidé de commercialiser ma production pour me faire de l’argent.J’ai beaucoup de clients.Il y a des paysans, des bouviers ainsi que des jeunes du village (….)»

Kouakou Koffi Thierry Modeste, né le 21 Juillet 1979 à Anouffouébonou dans la sous préfecture de Sakassou a été transféré à la cellule anti-drogue de Bouaké en attendant d’être déféré au parquet.

T.K.Emile pour

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook