Home Société Côte d’Ivoire: Pénurie d’eau potable à Bouaké, la population attend toujours les...

Côte d’Ivoire: Pénurie d’eau potable à Bouaké, la population attend toujours les retombées des promesses de la banque mondiale

85

Samedi à Bouaké (ph KOACI)
– Samedi 19 mai 2018 – Une délégation de la banque mondiale conduite par le directeur des opérations, Pierre Laporte a annoncé le samedi 5 mai dernier, après une visite de terrain du site de la Loka (barrage ravitaillant le Gbêkê en eau potable) que vu l’urgence et la gravité de la situation d’eau à Bouaké son institution va décaisser dans les jours à venir la somme de 5 milliards de franc CFA pour appuyer la Côte d’Ivoire à financer la réponse urgente mise en place par les dirigeants ivoiriens.

« On retient de la visite que la situation est grave, très sérieuse et donc on a besoin d’une réponse urgente. Un plan d’urgence et prêt à être implémenté. La Banque Mondiale a décidé d’appuyer ce plan pour un montant de 5 milliards de francs CFA et ça va être exécuté dans les prochains 12 mois. On va mobiliser les ressources ainsi que des aspects techniques », a-t-il annoncé.

Ce fond selon le conseiller technique du ministre des Infrastructures économiques en charge de l’hydraulique Fidèle Béhibro, va « aider à financer ce qu’on appelle la réponse immédiate à la crise. Vous avez vu des forages en cour d’exécution, des citernes qui tournent, des unités mobiles de traitements d’eau potable seront installées à Bouaké sous peu. Ce sont donc les mesures que le gouvernement a mis en place pour gérer la crise dans l’immédiat que la Banque Mondiale veut nous aider à financer pour 5 milliards de francs CFA ».

Les populations de la région de Gbêkê, surtout de Bouaké ont applaudi des deux mains cette bonne nouvelle, mais jusqu’à ce jour, elle vit la même situation.

Les robinets sont orphelins d’eau dans la grande majorité des quartiers de Bouaké en cette période du carême musulman. Les vendeurs de bidons jaune de 20 litres se frottent les mains, les lavages et hôtels soit ferment ou baissent en chiffres d’affaires et surtout l’heure du travail qui change justifié par la seule phrase : « patron je cherchais l’eau ».

La SODECI a cependant dressé un programme de ravitaillement en eau des populations par les citernes de l’Office de l’eau Potable(ONEP).

Casimir Boh, Abidjan et une source sur place

Vous êtes abonnés Orange en Côte d’Ivoire, recevez les infos exclusives de en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook