Home Société Côte d’Ivoire : Nouveaux critères IATA, des agences de voyage craignent pour...

Côte d’Ivoire : Nouveaux critères IATA, des agences de voyage craignent pour leur avenir

18

– Mardi 25 septembre 2018 -Les agences de voyage de Côte d’Ivoire craignent pour leur avenir avec les nouveaux critères financiers de The International Air Transport Association (IATA).

Selon une note transmise à , le Syndicat des agences de voyages d’affaires de Côte d’Ivoire (Savaci), par la voie de son Vice-président, Diomandé Mamadou, a tiré hier la sonnette d’alarme.

Pour le patron, par ailleurs Coordonnateur de la rencontre préparatoire de l’Apjc, si rien n’est fait l’industrie du voyage des pays d’Afrique centrale et de l’ouest va se retrouver en grande difficulté. Cela, a-t-il soutenu, à cause des nouvelles exigences de l’Association internationale du transport aérien (Iata).

«Ces exigences portent sur les cautions ou garanties. Les compagnies aériennes veulent faire disparaitre les intermédiaires. Mais, nous pensons que les banques et les voyageurs ne sont pas prêts. Un autre point, c’est le délai de règlement qui va forcément réduit le portefeuille client des agences de voyage. Enfin, ces nouveaux critères impose un paiement via les cartes de crédits», a-t-il expliqué. Pour le représentant de la Savaci, les agences de voyage doivent faire bloc. Nous devons, a-t-il plaidé, demander aux compagnies aérienne de nous laisser du temps. «Cela afin de mettre en place un Comité de réflexion scientifique pour débattre du fonds et faire des propositions pour le prochain Apjc. Sinon, nous ne sommes pas contre la mesure. Nous disons simplement qu’il faut nous laisser un temps pour conduire la réflexion», a-t-il déclaré.

Conseil mixte pour le programme des agences de voyage devrait se tenir ce mardi à Abidjan pour réfléchir sur les nouveaux critères financiers de The International Air Transport Association (IATA).

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook