Home Société Côte d’Ivoire: Livraison de pain à Abidjan, beurk !

Côte d’Ivoire: Livraison de pain à Abidjan, beurk !

Livreur de pain à moto à moto à Yopougon (Ph KOACI)

– Lundi 13 Mai 2019 – Hélas la floraison de boulangerie depuis peu à Abidjan, n’est pas pour améliorer les activités dans ce secteur. La livraison de pain se fait plus que jamais dans des conditions assez dégoûtantes, comme observé par .

À moto, dans des charrettes, ou encore en taxi sans aucune couverture, la livraison de pain à Abidjan, métropole qui se veut moderne, est assez déplorable. Les conditions de transport en disent long sur la propreté de cette denrée prisée, qui est directement consommée par le client.

En effet, comme régulièrement observé sur nos routes, la marchandise est transportée sans mesure d’hygiène. Entre les circulations poussiéreuses et la fumée des voitures, les livreurs le plus souvent à moto, se faufilent pour effectuer le service. Ces faits exposant ainsi la population à nombres de risques sanitaires.

 » Chaque matin, j’ai plus de 200 baguettes de pain à livrer dans 05 quartiers. Et je dois le faire en 01heure de temps maximum, parce que les clients attendent à la fois aux mêmes heures » nous confie Toto, journalier dans une boulangerie de la commune de Yopougon, quartier Niangon que nous avons suivi.  » Les moyens de livraison ne sont pas pris en compte dans mon contrat, alors j’utilise les moyens dont je peux disposer. Et c’est le plus souvent la moto d’un frère mécanicien ».

Dans cette activité alors, à les voir, la sueur leur dégoulinant du crâne sur le nez, et dans les yeux, inévitablement le tee-shirt poissé, ils n’ont que leurs mains pour s’éponger lors d’un répit, avant de les poser à nouveau sur le même colis.

« Il arrive des fois, que des livreurs s’arrêtent pour uriner. Pendant ce temps les pains rangés dans un sac, sont déposés contre le sol. Puis après ce besoin, ils ramassent le colis non couvert pour poursuivre leur route . » en témoignent plus d’un dans les rues.  » Pire aucune protection quand il pleut. Nos revendeurs nous servent donc du pain mouillé ou tacheté de boue, arguant que ça vient de l’usine ».

Transportés des conditions inacceptables, on retrouve ces pains dans les Kiosques à café, ou chez les commerçantes aux abords des lieux très frequentés, comme les écoles.

Associé au lot des réalités quotidiennes, et au concept malheureux du « ça tue pas africain », ce fait interpelle désormais moins les consciences, pour que la livraison de pain à Abidjan se fasse sans la moindre règle d’hygiène.

Adriel

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook