Home Société Côte d’Ivoire: Les admis recalés de 2010 de l’école de police comptent...

Côte d’Ivoire: Les admis recalés de 2010 de l’école de police comptent aller jusqu’au bout

104

– Mercredi 15 Août 2018 -Ils voient désormais leur situation comme une « punition » qui leur a été faite depuis 2010.

Les 1.476 candidats de la session 2010 du concours d’entrée à l’Ecole nationale de la Police (Enp) dont les résultats ont été invalidés en septembre 2011, comme aller jusqu’au bout de leurs actions afin d’être intégrés dans la police nationale. Huit ans après ces centaines de jeunes espèrent encore à leur prise en compte dans le fichier de la police nationale de Côte d’Ivoire.

Le dimanche 12 août dernier, lors d’une rencontre qu’ils ont tenue, ces jeunes entendent allers jusqu’au bout de leurs actions pour être pris en compte dans l’effectif de la police nationale, comme constaté par KOACI.

Ces Admis de de l’école de police 2010 dont le concours a été invalidé espèrent toujours leur intégration à l’école nationale de police.
Ces jeunes disent avoir œuvré pour la réconciliation nationale et souhaitent une seule chose, leur intégration.

Leur porte-parole, Boguié Serge affirme qu’ils ont mené des démarches auprès de l’union européenne, le conseil constitutionnel, l’assemblée nationale. Pour ces jeunes, le médiateur de la république avait à son temps reçu la délégation conduite par la présidente de l’association des mamans des admis de police 2010 madame Ouattara et aucune suite n’a été donnée à l’affaire.

Les admis recalés de l’école de police de 2010 affirment que les candidats, leurs parents, des associations et fédérations ont parcouru les ambassades, les chancelleries et les organismes internationaux afin de plaider leur cas auprès des autorités ivoiriennes, mais jusque-là aucune solution apporter à leur problème C’est pourquoi ils décident d’aller jusqu’au bout de leurs actions pour qu’ils soient pris en compte dans le fichier de l’école de police.

Jean Chrésus pour  

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook