Home Société Côte d’Ivoire : la stratégie nationale du dialogue public et privé examinée...

Côte d’Ivoire : la stratégie nationale du dialogue public et privé examinée en atelier

53
SHARE

La stratégie nationale du dialogue public et privé en Côte d’Ivoire a été examinée, lundi, à Abidjan au cours d’un atelier qui a réuni les acteurs de ce dialogue, a constaté APA sur place.
A l’entame des travaux, le Secrétaire exécutif du Comité de concertation Etat et secteur privé, Mariam Fadiga-Fofana a souligné que cette assise vise "à échanger autour des partenariats productifs à développer entre les acteurs et d’en tirer le meilleur de toutes les parties concernées par le Dialogue public privé (DPP)".

‘’Au regard de la qualité des participants, je suis convaincu qu’au sortir du présent atelier, les analyses de la CAPEC (Cellule d'analyse de politiques économiques du Centre ivoirien de recherche économique et sociale) seront enrichies pour permettre au gouvernement de disposer d’un document qui lui permettra de répondre efficacement aux défis inhérents du Dialogue public privé en Côte d’Ivoire », a pour sa part espéré Antoine Mimba, Conseiller du ministre ivoirien de l’économie et des finances, mettant ainsi en exergue l’importance que revêt cette rencontre.

Dans le cadre du dialogue public –privé pour faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020, il a été préconisé la mise en place d’une Stratégie nationale de dialogue public-privé.

Des réflexions sur ce document de Stratégie nationale de Dialogue Public-Privé (DPP) ont été faites par la Cellule d’analyse de politiques économiques du CIRES (CAPEC) afin de faciliter son appropriation et d’analyser les orientations proposées.

Selon Mme Fofana « cette structure a mis en lumière les nombreux acquis enregistrés par les différentes processus de DPP en Côte d’Ivoire ».

Cet atelier qui a réuni entre autres des cadres de ministères, de l’administration publique, des collectivités territoriales a été soutenu la Banque mondiale dont l’expert Steve Utterwulgue, a entretenu le participants. Pour lui, ce dialogue doit aboutir au ‘’renforcement de la confiance’’ entre les différents acteurs du public et du privé.

LS/ls/APA

Source : abidjan.net

abidjan.net