Home Société Côte d’Ivoire: la PISAM s’équipe de nouvelles technologies de soins

Côte d’Ivoire: la PISAM s’équipe de nouvelles technologies de soins

59
SHARE

La polytechnique Internationale Sainte Anne-Marie (Pisam) a signé, jeudi, à Abidjan avec General Electric Healthcare un contrat d’acquisition d’équipements d’imagerie médicale de pointe dans le cadre de sa transformation en un ‘’hôpital digital’’ a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Le coût du pacte parafé pour l’occasion est estimé à 1,3 milliard de Francs Cfa, soit 13% du budget de cette polytechnique. Ce sont entre autres l’Imagerie à Ressource Magnétique (IRM), des scanners Intelligents. Pour le PDG de la PISAM, Eric Djibo c’est un moment de satisfaction.

«Nous sommes fiers de signer ce partenariat avec General Electric Healthcare. Cet investissement est le début de notre vaste projet PISAM 2.0. Commencer par le centre d’imagerie était tout à fait naturel vu son importance dans toute la structure hospitalière. Avec un centre d’imagerie de pointe, c’est le début d’une bonne prise en charge médicale», a-t-il déclaré.

Si ce renforcement vient booster la qualité des services, c’est aussi pour le manager un défi de garder sa position de leader sur le marché des structures privées de santé en Côte d’Ivoire, voire de la sous-région.

La santé par l’usage des technologies de pointe se veut, également, une opération de charme. Au travers de ces équipements « nous volons reconquérir nos clients qui se sont volatilisés du fait de la crise militaro-politique qu’a traversée la Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté.

Selon le Directeur de General Electric Healthcare Afrique Farid Fezoua, il s’agit d’apporter des solutions dans le secteur de la santé. «En tant que pionnier de la santé en Côte d’Ivoire et en Afrique, nous sommes reconnaissants de la confiance témoignée de la PISAM en portant son choix sur General Healthcare» s’est-il réjouit.

Pour lui, la volonté de la PISAM d’être la référence dans son domaine est une bonne chose en Afrique, car elle va permettre aux concurrents de lui emboiter le pas pour un service sanitaire de qualité.

Dans le cadre de la mise en exécution de son ambition de devenir un ‘’hôpital digital’’, la PISAM a levé plus de 10 milliards de FCFA auprès de la Société générale de banque de Côte d’Ivoire (SGBCI). La digitalisation de l’information grâce au Système d’information hospitalier (SIH) ‘’garantira un gain de temps à tous, un meilleur suivi des cas médicaux’’.

L’atteinte de cette ambition passe par un service de radiologie interventionnelle, un service d’imagerie complètement rééquipé avec des équipements de dernière génération dont un IRM de 1.5 Tesla, un bloc opératoire aux standards internationaux et un service de réanimation, et de surveillance continue. Des travaux de réhabilitation du bâtiment sont également prévus au plus tard en janvier et dureront entre 12 et 18 mois.

La PISAM est un établissement hospitalier privé ivoirien ouvert en 1985 en vue notamment de constituer une alternative aux difficultés d’équipement constatées dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU) publics d’Abidjan.


Africatime CI