Home Société Côte d’Ivoire : La marine nationale célèbre ses femmes

Côte d’Ivoire : La marine nationale célèbre ses femmes

La fête samedi Abidjan (Ph )-

– Lundi 15 Avril 2019 – « En cette occasion de la célébration des femmes des Marins, veillons à ce que la femme soit sainement occupée individuellement mais en association afin de les sortir de la dépendance qui leur colle à la peau. Placer les épouses dans leurs rôles d’avant-garde dans l’épanouissement de leurs époux, car un époux sécurisé à la maison, donne un meilleur rendement au travail. Nos époux font des efforts pour nous soutenir et ceci doit concourir à supprimer les obstacles à la création d’un monde meilleur pour toutes et pour tous » a déclaré madame Ahoussou Edwige épouse du Contre-amiral Nguessan Kouamé chef d’état-major de la Marine nationale.

L’Association des Femmes et –des Marins (AFEMA) a célébré la journée internationale de la Femme ce 13 avril 2019 à la base navale d’Abidjan. Cette 3ème édition a connu deux occasions de détente : de 08heures à 12heures, une ballade nautique sur la lagune jusqu’en mer, avec trois patrouilleurs de la Marine nationale et de 18 heures à 22h30 un diner gala parrainé par madame SY Fatoumata épouse du général de division Lassina Doumbia, chef d’Etat-major général des Armées en présence de la représentante de madame la ministre de la famille, de la femme et de l’enfant. Les représentantes respectives de l’épouse du général Chef d’Etat-major et de madame la ministre de la famille, de la femme et de l’enfant ont profité du pupitre pour sensibiliser les femmes à l’instar de madame Ahoussou Edwige présidente d’honneur de l’AFEMA, sur le thème principal de la cérémonie : le numérique, une solution pour l’autonomisation de la femme.

Quant à l’orchestre de la Marine nationale « les cols bleus », l’occasion fut idéale pour sortir les vibrants répertoires, de quoi faire danser le contre-amiral Nguessan Kouamé Célestin et tout son Etat- major. Autrement dit, les « cols bleus » de la Marine gardent encore la belle substance du bon vieux temps, d’où les applaudissements de la marée et l’inondation de la piste par ces femmes en uniforme de la circonstance. « Laissez-nous nous amuser cette nuit au moins, car ces occasions pareilles sont bien rares » rigolaient des épousent qui ne finissaient de se déhancher aux sons des belles sonorités de l’orchestre « les cols bleus ».

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook