Home Société Côte d’Ivoire : Fête des mères, passage commercial quasi obligé

Côte d’Ivoire : Fête des mères, passage commercial quasi obligé

Commerce aux couleurs de la fête des mères mardi à Abidjan (ph )
– Mardi 21 Mai 2019 –  Dimanche c’est la fête des mères, passage obligé commercial en Côte d’Ivoire comme ailleurs. Acheter un présent à offrir à sa mère, femme ou autre proximité féminine pas encore mère mais qui aussi en réclame, une quasi injonction pour qui ne souhaite être vilipendé.

Soulante ou motivante, une sorte de dictée sociale qui tranche avec le certain degré d’indifférence mesuré lors de la fête des pères mais qui contraint ceux qui s’oublient à au moins, une fois dans l’année, se rappeler qu’ils sont nés de quelqu’un.

C’est dans ce contexte que cette agitation du moment est observée dans le pays, une aubaine pour les commerçants dont les corporations eurent jadis l’idée de marquer le temps avec des fêtes aux thématiques qui piègent l’affect.

Dépenser sur ordre collectif, s’allier à une conscience commerciale imposée, difficile de préserver son porte à faux pour qui est de bonne foi morale vis-à-vis de sa génitrice ou de son espoir reproductif.

On rentre alors dans la danse ou on tombe dans le piège, une chose est sûre, on consomme. Serge ira acheter une montre de pacotille au Plateau entre midi et deux pour sa mère et une de ses « tanties » sans pour autant délaisser sa compagne pas encore maman ou une de ses copines qui s’y voit déjà.

Bénédicte elle, optera pour un parfum en fonction de ses maigres moyens, histoire de faire comme tout le monde et espérer faire plaisir à sa mère.

La philosophie du « cadeau » bien souvent associée la société ivoirienne, rivalisera à coup sûr dimanche avec d’autres aussi systémiques et tout aussi fondamentalement commerciales.

Akissi Kouamé

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook