Home Société Côte d’Ivoire : Face à la recrudescence de l’insécurité routière, plusieurs permis...

Côte d’Ivoire : Face à la recrudescence de l’insécurité routière, plusieurs permis de conduire suspendus dont celui du chauffeur tueur présumé du comédien Bulldozer

Le cercueil de Bulldozer avant son inhumation jeudi Abidjan-

– Vendredi 07 Décembre 2018 – Face à la recrudescence de l’insécurité routière, le ministère des transports a procédé jeudi à la suspension de plusieurs permis de conduire, a-t-on appris auprès de la tutelle.

La commission technique spéciale de suspension et de retrait de permis de conduire a siégé pour la première fois, sur instruction du Ministre Amadou KONE, sur le cas 12 dossiers dont celui du conducteur du camion ayant causé la mort du comédien Brahima Sidibé dit Bulldozer.

A l’issue des travaux et sur proposition, le ministre des transports a signé des arrêtés portant respectivement : Suspension d’un permis de conduire pour une période 20 ans, avec pour obligation de reprendre la formation et les épreuves d’examen théorique dans un établissement de formation agréée et interdiction de conduire sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit, de Cissé Siaka, le chauffeur du gros camion qui a percuté mortellement le comédien Brahima Sidibé alias Bulldozer, samedi soir à son domicile à Marcory.

Suspension de 04 permis de conduire , pour une période de 5 ans avec pour obligation de reprendre la formation et les épreuves d’examen théorique dans un établissement de formation agréée et interdiction de conduire sur l’ensemble du territoire national ; Suspension de 05 permis de conduire , pour une période allant de 2 ans à 6 mois , avec pour obligation de recyclage en matière de code de la route dans un établissement de formation agréée et interdiction de conduire sur l’ensemble du territoire national ; Suspension d’un permis de conduire , pour trois mois , avec sursis. En revanche, un permis de conduire a été restitué pour des faits non imputables.

Le ministère des transports informe l’opinion nationale que, conformément aux dispositions pertinentes du décret suscité, la commission Technique Spéciale de suspension et de retrait du permis de conduire statuera tous les 02 mois et pourrait se tenir dans l’intervalle de cette période, en cas besoin.

Les conclusions des séances de la commission seront régulièrement publiées, informe-ton.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook