Home Société Côte d’Ivoire : encore et encore deux gendarmes abattus dans le Nord

Côte d’Ivoire : encore et encore deux gendarmes abattus dans le Nord

109
SHARE

Au Nord de la Côte d’Ivoire, les gendarmes ne sont pas les bienvenus. En seulement un mois, ce sont six gendarmes qui ont été froidement abattus sans que les dispositions sécuritaires annoncées par le gouvernement ne dépassent le cadre du palais.
Les gendarmes de Côte d’Ivoire continuent de payer un lourd tribu dans le Nord du pays depuis l’attaque des rebelles de Soro Guillaume en septembre 2002, alors que Laurent Gbagbo était au pouvoir. Près d’une centaine de gendarmes avec leurs familles avaient été froidement égorgés et abattus par les hommes de Soro Guillaume et son allié en ce moment à la tête du régime d’Abidjan, M. Alassane Dramane Ouattara.

Depuis ce temps, tous les gendarmes déployés dans cette partie de la Côte d’Ivoire très hostile à ce corps d’élite, subissent le même sort que leurs défunts frères d’arme. A peine finissait-on de parler la semaine dernière des gendarmes encore tués à Bouna qu’hier jeudi 1er décembre 2016, cette fois à Bondoukou (Nord-Est du pays), deux autres gendarmes ont été abattus froidement par dit-on des coupeurs de route.

Selon nos informations, c’est au niveau des localités de Gbanhui et Lahoudi-ba à 20 kilomètres de Bondoukou dans la région du Gontougo que les deux éléments de la gendarmerie ont été tués par les malfaiteurs. Pour l’heure, aucune information ne précise les circonstances réelles de cette nouvelle attaque qui frappe les forces de l’ordre.

En moins d’un mois, la gendarmerie nationale enregistre son sixième décès ( 2 à Bouna, 1 à Kossou, 1 Meagui et 2 Bondoukou, ndlr).

DAVID-GONE


Africatime CI