Home Société Côte d’Ivoire-Education / Fortunes diverses pour les candidats et centres de compositions...

Côte d’Ivoire-Education / Fortunes diverses pour les candidats et centres de compositions au baccalauréat 2016

204
SHARE

Abidjan – Avec 42,38% d’admis contre 39,66 % en 2015, la Côte d’Ivoire a enregistré un progrès de 02,72 % à la session 2016 du baccalauréat, mais avec des diverses fortunes pour les candidats, a constaté l’AIP dans plusieurs localités de l’intérieur du pays.

Le lycée moderne de Ferkessédougou s’illustre bien avec un taux de plus de 61% d’admis cette année contre 40% l’année dernière. Satisfaite, la directrice de cet établissement, Kenya Sarangbé, a envoyé des messages de congratulation à tous ses enseignants, éducateurs et intendants. « Vu les conditions de travail, vu les durs moments qu’a vécus le lycée cette année, Mme le Proviseur adresse toutes ses félicitations à tous. Que Dieu vous bénisse et vous donne la force et le courage de rééditer l’exploit l’année prochaine », indique ce message de Mme Sarangbé à ses collaborateurs.

Les candidats du lycée de Biankouma n’ont pas non plus démérité avec 58,21% d’admis dont 62,5 en série A2 et 53,33 en série D.

Niakara a aussi fait bonne figure avec 54,80% d’admis au lycée municipal Henri Konan Bédié, l’annonce des résultats du Hambol ayant connu un léger retard.

Au bas de tableau, avec une seule admission sur 11 candidatures pour un taux de réussite de 0,09%, le lycée moderne Dominique Ouattara de Kong obtient l’un des plus faibles taux. « Le baccalauréat n’a pas marché pour nous cette année. Nous devons nous concentrer pour mieux l’aborder l’année prochaine », a confié à l’AIP, Berthé Rokiatou, une candidate malheureuse.

Le lycée moderne de Séguéla a enregistré 165 admis sur 574 soit 28,70% des candidats. L’atmosphère y était triste. Cependant, les heureux admis jubilaient de joie sous les regards vigilants des Forces de l’ordre.

Avec 39% de réussite, Tiassalé a également enregistré des résultats en dessous de la moyenne nationale.

A Adiaké, le centre du lycée municipal a obtenu 36,42%. Mais de tous les établissements secondaires du département, le lycée municipal a glané les lauriers avec 65,13%, la série C plafonnant à 100%.

Jacqueville a enregistré le succès de 35,04% des 82 candidats du centre du lycée municipal. Le vice-président du jury, Attoungbré joseph, leur a donné quelques recommandations quant à la conduite à tenir après le retrait de la collante et livré des précisions par rapport aux réclamations éventuelles qui pourraient s’en suivre

En milieu de tableau, le centre du lycée Coffi Gadeau de Tiébissou, se place légèrement au-dessus du niveau national avec 43,12% d’admis sur les 538 candidats. « Que celles ou ceux des candidats qui ne sont pas déclarés admis sachent que l’échec au BAC n’est pas la fin du monde, car la vie n’est pas une course de vitesse, mais une course de fond, l’essentiel c’est de digérer l’échec et d’en tirer les leçons afin de repartir en force l’année prochaine », avait exprimé le proviseur, Koné Péfedjou, avant la proclamation des résultats.

« C’est dur, mais parfois il vaut mieux reprendre le BAC afin d’obtenir une bonne orientation par de bonnes notes que de l’obtenir avec des notes qui rendent l’orientation difficile », les avait également rassurés la présidente du jury, Dr Zoué née Tataw Mbeng.

Bocanda frôle légèrement la moyenne nationale avec 42,80%, le lycée Gouverneur Abdoulaye Fadiga de Touba recueillant 48% d’admis. A Katiola, ce sont 49,70% des 706 candidats qui ont été déclarés admis.

La proclamation des résultats de la session 2016 a enregistré une note triste avec le décès subit, d’une crise cardiaque, du candidat Danhé Kouamé Hyacinthe de la Terminale D1 au lycée moderne de M’Bahiakro à l’annonce de son succès.

(AIP)

ti/cn/bjm/gp/kd/zsg/kn/ykm/kkc/dm/dg/aaa/tm

abidjan.net