Home Société Côte d’Ivoire : Des permis de conduire de chauffards retirés mais jamais...

Côte d’Ivoire : Des permis de conduire de chauffards retirés mais jamais suspendus, vaste système de corruption au sein de la DGTTC?

Romain Kouakou
– Lundi 10 décembre 2018 – Les forces de l’ordre procèdent quasi quotidiennement à des retraits de permis de conduire de chauffards, parfois tueur, du pays mais ne sont, à la finale, jamais suspendus.

Une situation frustrante pour les hommes en uniforme qui aurait été portée à la connaissance du sommet de l’Etat qui aurait, selon nos informations, exigé que lumière soit faite sur cette situation pour le moins bien étrange.

Il ressort des fuites confiées en exclusivité à KOACI par une source proche du dossier, que les permis retirés sont envoyés à la Direction Générale des Transports Terrestres et de la Circulation (DGTTC) qui s’occupe de statuer sur la finalité de la procédure, suspension ou non.
Nous apprenons qu’à ce jour, alors que les victimes de chauffards font la une chaque semaine et créent une onde de choc dans l’opinion, la structure du ministère des transport dirigée par Romain Kouakou n’a procédé à aucune suspension et pire, n’avait jusque là jamais informé le cabinet du ministre quant à ce sujet.
Plane sur cette affaire découverte en marge de la volonté récente du ministre Amadou Koné de suspendre les permis pour les chauffards, la suspicion d’un vaste système de corruption.
Tout indique que si cette piste était celle qui justifie le fait qu’aucun permis de chauffard n’a été jusqu’à présent suspendu malgré les retraits effectués pour cette possible finalité au regard de la gravité des faits, le fauteuil du DG de la DGTTC serait clairement menacé.
Affaire à suivre…

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook