Home Société Côte d’Ivoire : Des agents d’un syndicat embarqués dans une arnaque immobilière...

Côte d’Ivoire : Des agents d’un syndicat embarqués dans une arnaque immobilière à grande échelle ?

Adou Alesia ici avec le Synademc-CI en novembre 2016 à Abidjan

Côte d'Ivoire : Des agents d'un syndicat embarqués dans une arnaque immobilière à grande échelle ?

– Jeudi 06 Novembre 2018 – Sommes-nous face à une nouvelle affaire d’escroquerie à grande échelle ? Telle est l’interrogation qui apparait logiquement après investigation d’un dossier amené à notre rédaction par des plaignants.

En effet, KOACI a, à de nombreuses reprises, été interpellé par des membres d’un syndicat ayant, via leur secrétaire général, souscrit à un programme de construction de logements neufs, vendus sur plan, de l’entreprise ivoirienne « Cerisier holding ».

Ne voyant rien venir depuis le début de leurs premiers versements, fin 2016 (500 000 Fcfa pour frais de dossier, 30 000 Fcfa par mois sur 3 ans), un certain nombre des 1300 membres du Syndicat National des Délégués Médicaux et Connexes de Côte d’Ivoire (Synademc-CI) qui ont souscrit à ce programme, craignent d’être embarqués dans une spirale infernale.

Pour qu’ils déboursent, on leur avait pourtant expliqué que les travaux à Grand Bassam, Bingerville et Angré, devaient débuter en janvier 2017, mais jusque-là aucun chantier lancé.

Contacté, le SG du syndicat, Monsieur William Marie Egue, préparant un voyage, explique avoir confiance en l’entreprise et ce, aussi surprenant que ce soit, malgré le fait qu’elle n’ait, depuis sa création en 2006, jamais réalisé quelconque construction.

Également contacté le DG de l’entreprise « Cerisier holding », Yapi Come Alesia Adou, après lui avoir exposé les faits, estime que c’est une cabale contre sa personne. Il ira jusqu’à employer des termes irrévérencieux à notre égard que nous nous garderons de vous rapporter.

Renseignements pris, nous apprendrons que l’entreprise « Cerisier holding » , qui s’apprête à conclure, en France, une affaire avec une association de la diaspora (Fadiv, ph2), a une dette de loyer avoisinant les 22 millions de Fcfa à l’agence Aici pour ses locaux situés dans l’immeuble de la CNPS au Plateau, ndlr) et que les employés jouiraient de contrats de travail non déclarés au niveau de l’inspection du travail.

Après le scandale de l’agrobusiness, serions-nous face à une nouvelle affaire d’arnaque à grande échelle ?

Affaire à suivre…

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook