Home Société Côte d’Ivoire: Daoukro, bastonné à mort par les parents d’une fille dont...

Côte d’Ivoire: Daoukro, bastonné à mort par les parents d’une fille dont il aurait abusé sexuellement d’une fillette, le défunt inhumé jeudi

851

Kouassi Konan Richard

– Mercredi 21 mars 2018 – La famille de Kouassi Konan Richard âgé de 43 ans mort dans l’affaire d’assassinat lié au viol d’une jeune fille de 13 ans à Daoukro, a donné quelques précisions.

Pour la compagne du défunt, le père de ses quatre enfants a été « passé à tabac par le couple Koua en furie de 17 heures à 18 heures à leur domicile » et est décédé à 22h suite à ses blessures, à l’hôpital général de Daoukro, le samedi dernier.

Dans une version plus détaillée de l’employeur de Kouassi Konan Richard, à travers sa déposition avait dit que son employé reconnaissait le délit qui lui est reproché et croyait les représailles des parents de la mineure.

Toutefois, le cœur encore meurtri, l’ensemble de sa famille exige que justice soit rendue dans cette affaire.

Notons que le couple Koua qui s’est rendu justice emporté par la colère après le viol de leur fille a été déféré à la prison civile de Bongouanou.

Le défunt inhumé jeudi

Décédé dimanche dernier, suite à sa bastonnade par la famille Koua parce qu’il aurait abusé sexuellement de leur fille, l’inhumation de Kouassi Richard aura lieu ce jeudi.

Agé de 43 ans, il était l’un des trois premiers enfants de sa mère ayant trouvé de façon tragique la mort (fêwa).

En pareille circonstance et selon la tradition akan, son enterrement devrait intervenir immédiatement, de peur de jeter la malédiction sur la famille.

Elle a donc choisi de le mettre en terre ce jeudi pour éviter de conserver davantage son corps

Nous apprenions par ailleurs ce jour que les populations mécontentes de l’acte de la famille Koua voudraient en découdre avec elle.

Parce qu’elles ont appris que le défunt  a été torturé avant de trouver la mort à la suite de son évacuation à l’hôpital général de Daoukro.

Des images circuleraient en ce moment dans la ville de Daoukro et décrivent les atrocités subies par le défunt, parce qu’il a commis le crime d’abuser sexuellement de la fillette de 13 ans des Koua.

Pour que la lumière soit faite sur ce crime « crapuleux », l’employeur de Kouassi Richard a porté plainte contre M. Koua et son épouse pour « enlèvement, séquestration, et meurtre. »

Joignant la rédaction de , l’employeur compatissant à la douleur de la famille de son employé décide de l’accompagner dans les obsèques.

Par ailleurs, après le décès de Kouassi, M. Koua a été interpelé par la police et serait en ce moment mis en sureté au commissariat de Bongouanou.

Nous apprenions enfin que ses parents négocieraient pour sa libération dans de brefs délais.

Casimir Boh et Wassimagnon, Abidjan

Vous êtes abonnés Orange en Côte d’Ivoire, recevez les infos exclusives de en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site . Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

Commentaires Facebook