Home Société Côte d’Ivoire : Ce qu’il faut savoir sur les concours directs et...

Côte d’Ivoire : Ce qu’il faut savoir sur les concours directs et professionnels d’entrée en 2020 à l’ENA

Koffi Koffi SG de l’ENA ce jeudi Abidjan (Ph KOACI)

– Jeudi 13 Décembre 2018 – Les concours professionnels et directs d’entrée à l’Ecole Normale d’Administration session 2020 sont ouverts depuis ce jeudi.

L’information a été donnée cet après-midi par le secrétaire général de l’institution, Mr Koffi Koffi Mathieu, lors d’une conférence de presse au sein de l’école, comme constaté sur place par .

Le décret no 2016-1155 des attributions, organisation et fonctionnement de l’ENA adopté en conseil des ministres du mercredi 28 décembre 2016, a apporté des innovations au niveau des concours d’entrée à l’ENA.

Les concours sont ouverts aux fonctionnaires et agents de l’Etat, aux travailleurs du secteur privé et aux étudiants en fin de cycle.

Les dispositions juridiques et pratiques des concours d’entrée en 2020 ont été dévoilées par le conférencier.

Il s’agit des conditions d’âge (50 au plus le 1er Janvier 2019 pour le cycle supérieur ; 45 ans au plus le 1er janvier 2019 pour le cycle Moyen supérieur ; 45 au plus le 1er janvier 2019 pour le cycle moyen).

Les conditions d’ancienneté se définissent comme suit : « Cycle Supérieur (03 ans d’ancienneté à compter de la date de titularisation) ; Cycle Moyen supérieur (04 ans d’ancienneté à compter de la date de titularisation) ; Cycle Moyen (05 ans d’ancienneté à compter de la date de titularisation).

« Seules les familles des emplois à caractère administratif et juridique et de gestion économique et financière sont autorisées aux concours professionnels de l’ENA ; Les cours de de préparation sont obligatoires aux concours professionnels tous cycles confondus », a souligné le secrétaire général de l’ENA.

Au niveau des concours directs, les conditions d’âge sont de 18 ans au moins et de 41 ans au plus le 1er janvier 2019 (Cycle Supérieur) ; De 18 ans au moins et de 38 ans au plus au 1er janvier 2019 (cycle moyen supérieur) ; 18 ans au moins et de 33 ans au plus l e1er janvier 2019 (Cycle moyen).

Les diplômes requis sont les suivants : Cycle supérieur (Personnes titulaires d’un diplôme de fin de second cycle de l’enseignement supérieur ou d’un diplôme admis en équivalence).

Cycle Moyen Supérieur (Personnes titulaires d’un diplôme de fin d’études du premier cycle universitaire, d’un brevet de technicien supérieur, d’un diplôme universitaire de technologie ou d’un diplôme admis en équivalence).

Cycle Moyen (Personnes titulaires du Baccalauréat de l’enseignement du second degré, d’un brevet de technicien ou de tout autre diplôme admis en équivalence).

« Tous les candidats doivent justifier de la possession du baccalauréat et de l’enseignement du second degré ou d’un titre admis en équivalence(…) Tous les diplômes obtenus à l’étranger doivent obligatoirement faire l’objet d’une équivalence à la Direction de l’Enseignement Supérieur », a précisé le conférencier, avant d’aborder l’étape de la présélection. « Les épreuves écrites d’admissibilité des concours directs comprennent une étape de présélection à l’issue de laquelle les candidats retenus suivront des cours de préparation. Cette étape de présélection vise à juguler le grand flux de candidats et de permettre une meilleure préparation des candidats. »

Mr Koffi a fait remarquer que cette année, chaque candidat devra déposer ses dossiers et faire sa visite médicale.

« Le nouveau décret de l’ENA consacre un caractère obligatoire aux cours de préparation pour les candidats des concours directs retenus à l’issue de l’étape de présélection. Il est important à ce niveau que seuls les candidats retenus à l’issue de la présélection ont l’obligation de prendre part aux cours de préparation », a-t-il expliqué.

Pour les concours professionnels, les frais d’inscription aux cours de préparation s’élèvent à 50.000 FCFA et à 45000 FCFA pour les frais d’inscription aux concours.

« Seuls les candidats ayant effectivement pris part aux cours de préparation et dont les dossiers sont conformes aux dispositions légales et règlementaires pendront part aux épreuves écrites. », a-t-il indiqué.

Quant aux concours directs, les frais d’inscriptions s’élèvent à 26.500 FCFA et 30.000 FCFA comme frais de participation aux cours de préparation.

« Les cours de préparation sont obligatoires pour tous les candidats des concours directs admissibles. Les cours de préparation sont obligatoires pour tous les candidats des concours directs admissibles à la seconde étape. Seuls les candidats ayant effectivement pris part aux cours de préparation pourront prendre part à la deuxième étape », a conclu Koffi Koffi Matthieu.

Les inscriptions en ligne des concours professionnels et directs sont ouverts depuis ce jeudi et prendront fin le 31 janvier 2019 à 23h 59 mn.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook